Connectez-vous à nous

Une tour d’habitation en faillite trouve preneur

Actualités

Une tour d’habitation en faillite trouve preneur

Une tour de neuf étages abritant 171 unités occupées par des personnes âgées vient d’être rachetée dans Sainte-Rose.

Commentaires

À la porte du quartier historique, la résidence du Domaine des Forges II est désormais gérée par Gestion LRM, qui en a fait l’acquisition avec un groupe d’investisseurs privés.

Depuis la faillite du Groupe Mélior, début 2010, la gestion de cette résidence inaugurée en 2009 avait été confiée à la firme Cogir.

Cette entreprise spécialisée dans la gestion de ce type d’établissement demeure toutefois gestionnaire des Domaines des Forges I et III. Il en sera ainsi tant et aussi longtemps que le syndic de faillite n’aura pas trouvé preneur pour ces deux résidences regroupant 300 autres unités d’habitation sur les terrains voisins.

Se gardant bien de dire si le Fonds de placement immobilier qu’il représente est dans la course aux acheteurs, le nouveau directeur général du Domaine des Forges II, Michel Vauclair, se limite à dire que son groupe est «toujours intéressé à acquérir d’autres résidences».

Active depuis 2004 dans le réseau des établissements pour personnes en perte d’autonomie, Gestion LRM possédait déjà quatre résidences à Montréal et Granby. À Laval, elle gère le Pavillon de la Rive, un CHSLD privé, non conventionné dans l’ouest de l’île.

Bien accueillie

Annoncée le 7 mars, la nouvelle de l’acquisition du Domaine des Forges II a été bien accueillie par les employés comme les résidents et leur répondant, informe le nouveau directeur généralMichel Vauclair.

«Sous une gestion de syndic, il ne se fait plus d’investissement, alors qu’on se limite à maintenir les services», souligne-t-il.

Également vice-président Opération chez Gestion LRM, M. Vauclair dit leur avoir présenté la vision et le plan de développement que le groupe réserve à l’établissement.

Actuellement, seulement trois des neuf étages hébergent des résidents en sérieuse perte d’autonomie, nécessitant jusqu’à trois heures de soins par jour.

À l’avenir, ces soins seront dispensés à l’ensemble de la résidence, dit-il.

Le temps d’établir les protocoles et de former l’ensemble des employés», soutient M. Vauclair, soulignant que les résidents pourront ainsi demeurer dans leur appartement malgré une éventuelle perte de leur autonomie.

Une signature qui distinguera le Domaine des Forges II de la «majorité des résidences pour personnes âgées autonomes et semi-autonomes, qui offrent de l’accompagnement et des soins à la carte», soutient le dirigeant du groupe.

Comme c’est le cas présentement, le profil du résident en perte d’indépendance sera évalué selon la norme du CTMSP, un acronyme désignant la Classification par type en milieux de soins prolongés.

Dans les prochains mois, les occupants du Domaine des Forges II risquent-ils de subir une hausse de loyer ?

«Nous avons garanti à tous les résidents que nous allions respecter les hausses permises par la Régie du logement; il n’y aura pas de hausses exceptionnelles, bien au contraire», a laissé entendre M. Vauclair.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page