Connectez-vous à nous

Une subvention verte abolie, quatre autres reconduites

Actualités

Une subvention verte abolie, quatre autres reconduites

MUNICIPAL. Alors qu’elle abolit l’aide financière encourageant l’achat d’une toilette écologique, la Ville reconduit quatre autres subventions vertes en 2018.

Commentaires

Le baril de récupération d’eau de pluie – parfaite pour arroser le jardin et les plates-bandes – est subventionné jusqu’à un maximum de 70 $, le montant remboursé correspondant au montant de l’achat avant taxes.

Chauffage

Aussi, la Ville favorise le remplacement d’un système de chauffage au mazout par un système alimenté exclusivement à l’électricité ou utilisant des énergies renouvelables.

Pouvant atteindre 1000 $ selon le type de bâtiment, cette aide financière s’ajoute à celle offerte par le gouvernement du Québec dans le cadre du programme Chauffez vert. 

Composteur domestique 

Jusqu’à concurrence de 50 $, la subvention municipale correspond au montant de l’achat avant taxes d’un composteur domestique.

En plus de détourner des sites d’enfouissement les matières organiques, cet équipement a l’avantage de transformer les résidus verts et alimentaires en compost, un engrais naturel favorisant la croissance des végétaux, ne manque pas de rappeler la Ville.

Couches lavables

En matière de couches réutilisables, le soutien financier municipal peut atteindre 200 $ pour l’achat d’un ensemble de 20 couches.

Il ne faut pas négliger l’impact environnemental des couches jetables, considérant qu’un enfant génère à lui seul l’équivalent d’une tonne de déchets durant la période où il en porte. Les couches occupent d’ailleurs le 3e rang en importance des déchets qui se retrouvent dans les sites d’enfouissement.

Bilan

Par ailleurs, le remplacement d’une toilette standard par une toilette à faible débit (6 litres ou moins) n’est plus financé par la Municipalité.

Initiée en 2009, ce programme d’aide financière était devenu moins pertinent depuis cette modification apportée au Code national de la plomberie (CNP) en 2014 selon laquelle toutes les toilettes vendues en magasin doivent être à faible débit.

Reste qu’au cours des neuf dernières années, les Lavallois ont eu recours à cette subvention à plus de 16 600 reprises pour un montant totalisant près de 1,2 M$, ce qui aura permis l’économie de plus de 832 millions de litres d’eau potable.

Les conditions d’admissibilité aux différents programmes et subventions sont disponibles en ligne à www.laval.ca sous l’onglet citoyens.

Le baril de récupération d’eau de pluie – parfaite pour arroser le jardin et les plates-bandes – est subventionné jusqu’à un maximum de 70 $, le montant remboursé correspondant au montant de l’achat avant taxes.

Chauffage

Aussi, la Ville favorise le remplacement d’un système de chauffage au mazout par un système alimenté exclusivement à l’électricité ou utilisant des énergies renouvelables.

Pouvant atteindre 1000 $ selon le type de bâtiment, cette aide financière s’ajoute à celle offerte par le gouvernement du Québec dans le cadre du programme Chauffez vert. 

Composteur domestique 

Jusqu’à concurrence de 50 $, la subvention municipale correspond au montant de l’achat avant taxes d’un composteur domestique.

En plus de détourner des sites d’enfouissement les matières organiques, cet équipement a l’avantage de transformer les résidus verts et alimentaires en compost, un engrais naturel favorisant la croissance des végétaux, ne manque pas de rappeler la Ville.

Couches lavables

En matière de couches réutilisables, le soutien financier municipal peut atteindre 200 $ pour l’achat d’un ensemble de 20 couches.

Il ne faut pas négliger l’impact environnemental des couches jetables, considérant qu’un enfant génère à lui seul l’équivalent d’une tonne de déchets durant la période où il en porte. Les couches occupent d’ailleurs le 3e rang en importance des déchets qui se retrouvent dans les sites d’enfouissement.

Bilan

Par ailleurs, le remplacement d’une toilette standard par une toilette à faible débit (6 litres ou moins) n’est plus financé par la Municipalité.

Initiée en 2009, ce programme d’aide financière était devenu moins pertinent depuis cette modification apportée au Code national de la plomberie (CNP) en 2014 selon laquelle toutes les toilettes vendues en magasin doivent être à faible débit.

Reste qu’au cours des neuf dernières années, les Lavallois ont eu recours à cette subvention à plus de 16 600 reprises pour un montant totalisant près de 1,2 M$, ce qui aura permis l’économie de plus de 832 millions de litres d’eau potable.

Les conditions d’admissibilité aux différents programmes et subventions sont disponibles en ligne à www.laval.ca sous l’onglet citoyens.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page