Connectez-vous à nous

Une satire de la justice encore actuelle

Culture

Une satire de la justice encore actuelle

THÉÂTRE.Avec le négociant en vin Chicaneau poursuivant constamment son prochain pour un rien et le juge Dandin dormant la nuit avec sa toge tellement il aime décider du sort des gens, Jean Racine dresse un portrait de la justice du XVIIe siècle qui n’a pas trop vieilli dans Les Plaideurs, constate l’équipe de Parlevent depuis novembre dernier.

Commentaires

S’inspirant du dramaturge grec Aristophane, Racine s’est amusé à broder une farce encore très drôle aujourd’hui, où les coups de bâton dignes des pantalonnades italiennes rivalisent avec une langue comique en vers alexandrin.

«C’est un travail extraordinaire pour notre distribution, Jacques Moley, fondateur du Théâtre Parlevent et metteur en scène. Nous faisons un essai avec cette incursion audacieuse dans le style classique. On a ajouté des enfants et adolescents pour ajouter au ton léger de la pièce.»

Un lexique sera disponible sur le programme de la production.

Rire et réfléchir

L’action s’ouvre d’ailleurs sur la place publique du village. On y croisera les personnages tentant tous de tirer profit de procès, à l’exception de Petit-Jean le portier du  «vieux maniaque de juge» qui incarne souvent la voix de la raison sous la plume de Racine, lui qui reçoit les plaintes pour des conflits réels, farfelus ou imaginaires.

«Sinon, il y a aussi une comtesse, vieille acariâtre à moitié folle, et les enfants du juge et de Chicaneau, Léandre et Isabelle, qui sont épris l’un de l’autre, continue Jacques Moley. Dans l’esprit loufoque, c’est une bouffonnerie très près de la Commedia Dell’Arte »

D’une durée plutôt courte, environ 1 heure 20 minutes, la pièce sera présentée en respectant les décors et costumes d’époque.

La distribution  comprend Claudette Boulianne, Constance Cormier, Éléonore Deschênes, Francis Bigras, Pascal Cloutier, Christophe Kapuschenski,Richard Poirier, Marike Valade et Richard Ratelle, ce dernier cosignant la mise en scène. Helma Van Houtte s’est chargée des costumes et Richard Poirier de la scénographie.

Le Théâtre Parlevent présente la comédie «Les Plaideurs», de Racine, mise en scène de Jacques Moley et Richard Ratelle, les 19, 20, 26 et 27 mai, à 20h, ainsi que les 21 et 28 mai, à 14h, au Théâtre de la Grangerit (5475, boulevard Saint-Martin Ouest). Information: 450 934-9098 ou www.parlevent.ca.

Le personnage de Chicaneau, négociant en vin.
Le personnage de Chicaneau, négociant en vin.  ©Photo – Photo gracieuseté @ matusciac – Fotolia

S’inspirant du dramaturge grec Aristophane, Racine s’est amusé à broder une farce encore très drôle aujourd’hui, où les coups de bâton dignes des pantalonnades italiennes rivalisent avec une langue comique en vers alexandrin.

«C’est un travail extraordinaire pour notre distribution, Jacques Moley, fondateur du Théâtre Parlevent et metteur en scène. Nous faisons un essai avec cette incursion audacieuse dans le style classique. On a ajouté des enfants et adolescents pour ajouter au ton léger de la pièce.»

Un lexique sera disponible sur le programme de la production.

Rire et réfléchir

L’action s’ouvre d’ailleurs sur la place publique du village. On y croisera les personnages tentant tous de tirer profit de procès, à l’exception de Petit-Jean le portier du  «vieux maniaque de juge» qui incarne souvent la voix de la raison sous la plume de Racine, lui qui reçoit les plaintes pour des conflits réels, farfelus ou imaginaires.

«Sinon, il y a aussi une comtesse, vieille acariâtre à moitié folle, et les enfants du juge et de Chicaneau, Léandre et Isabelle, qui sont épris l’un de l’autre, continue Jacques Moley. Dans l’esprit loufoque, c’est une bouffonnerie très près de la Commedia Dell’Arte »

D’une durée plutôt courte, environ 1 heure 20 minutes, la pièce sera présentée en respectant les décors et costumes d’époque.

La distribution  comprend Claudette Boulianne, Constance Cormier, Éléonore Deschênes, Francis Bigras, Pascal Cloutier, Christophe Kapuschenski,Richard Poirier, Marike Valade et Richard Ratelle, ce dernier cosignant la mise en scène. Helma Van Houtte s’est chargée des costumes et Richard Poirier de la scénographie.

Le Théâtre Parlevent présente la comédie «Les Plaideurs», de Racine, mise en scène de Jacques Moley et Richard Ratelle, les 19, 20, 26 et 27 mai, à 20h, ainsi que les 21 et 28 mai, à 14h, au Théâtre de la Grangerit (5475, boulevard Saint-Martin Ouest). Information: 450 934-9098 ou www.parlevent.ca.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page