Connectez-vous à nous

Une relève scientifique qui franchit toutes les étapes

Actualités

Une relève scientifique qui franchit toutes les étapes

SCIENCES. Trois élèves de l’école Saint-Maxime, Issa Ammari, Tommy Taing et Jayson Mtanos, feront partie des représentants de la délégation du Québec à l’Expo-sciences pancanadienne, qui aura lieu du 10 au 17 mai à Windsor.

Commentaires

Lors de la cérémonie de remise de prix à la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2014, du 10 au 13 avril, ces passionnés de sciences et de technologie ont reçu des bourses entre 200 et 750 $. Qui plus est, leurs projets ont été sélectionnés parmi 100 autres au Québec.

 

Les élèves de 5e secondaire Issa Ammari et Tommy Taing se sont démarqués avec leur confection, Le Son Brillant. Ils ont créé un mécanisme permettant de convertir le son en lumière, grâce au phénomène de la sonoluminescence. Quant à Jayson Mtanos, 4e secondaire, c’est Le moteur SymBioZ qu’il présentera en Ontario. Le jeune homme a réalisé un appareil qui récupère l’énergie thermique perdue dans l’environnement, afin de la transformer en énergie électrique, principalement par souci écologique.

Un travail de longue haleine

Ces élèves ont amorcé les projets dès la rentrée des classes l’an dernier. Leur création est née à la fois d’apprentissages dans le cadre de leurs cours de sciences et de travail parascolaire.

«Ce sont des projets très pointus dans lesquels il y a de l’ingénierie, de l’électronique, de la conception d’appareils et de la vulgarisation de sujets scientifiques poussés», explique Fikry Rizk, un des enseignants de sciences qui ont supervisé les équipes avec les techniciens en laboratoire.

La Super Expo-sciences Hydro-Québec est l’étape suivant celles du niveau local, à l’école, et du régional Laval-Laurentides-Lanaudière, dans laquelle on retrouve des juges ingénieurs, architectes, scientifiques et chimistes.

«C’est des heures de travail énormes à la maison, nuits et jours, les fins de semaine, et ils communiquent avec les profs par courriel, ajoute M. Rizk. C’est un travail très riche, car ils ne font pas seulement des sciences. Ils apprennent à travailler en équipe et à utiliser un logiciel.»

Trois autres élèves se démarquent

Trois autres élèves de l’école Saint-Maxime se sont aussi démarquées lors la Super Expo-sciences Hydro-Québec. Meriem Saadaoui a reçu le prix du ministère des Transports du Québec pour son projet «Priorité aux ambulances», permettant de détecter l’arrivée d’un véhicule d’urgence à une distance suffisante pour changer les feux de signalisation et faciliter le passage. Quant à Audrey Germain et Simren Matharoo, elles ont reçu le titre de «recrue Génial», avec leur création «Nouvelles vision des aveugles», des lunettes qui avertissent les non-voyants des obstacles qui les entourent.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page