Connectez-vous à nous

Une première collecte de sang réussie en mémoire de Matthew Schreindorfer

Actualités

Une première collecte de sang réussie en mémoire de Matthew Schreindorfer

SOCIÉTÉ. Décédé du cancer en février, Matthew Schreindorfer, qui s’est battu bec et ongles pour recouvrer la santé tout en voulant améliorer les soins offerts à d’autres patients, était dans les pensées de bien des gens, le 5 juin, lors d’une première collecte de sang en sa mémoire.

Commentaires

C’est dans le gymnase de l’école Twin Oaks, à Fabreville, que 200 personnes ont défilé pour participer à la collecte, le dernier donneur qui permettait d’atteindre l’objectif de la journée s’étant présenté sur le coup de 19h59.

«Au départ, nous pensions accueillir une soixantaine de personnes, a confié Stephanie Schreindorfer, la sœur de Matthew et enseignante en 2e année à l’établissement de la rue Lisane. Mais à Twin Oaks, nous sommes une grande famille, alors des parents, des professeurs et des membres du personnel ont tous donné du sang.»

Les organisateurs ont également célébré le fait que 70 personnes en étaient à leur premier don de vie. «Héma-Québec nous a dit que c’était rare», a ajouté la jeune femme, confirmant du même souffle que la collecte deviendrait un événement annuel à Twin Oaks.

Support

Durant la bataille de Matthew Schreindorfer contre la leucémie aigüe lymphoblastique, qu’il a combattue de l’été 2014 jusqu’à sa mort, sa sœur a pu compter sur le support de ses collègues de travail.

«Il y a eu plusieurs collectes de fonds», rappelle Stephanie Schreindorfer. Deux enseignantes, Mandy Lamoureux et Karen Stoddart, ont d’ailleurs lancé l’idée de cette collecte de sang afin d’honorer Matthew, dont l’histoire en a touché plusieurs comme en témoignent les milliers de dollars que le Lavallois avait reçu de généreux donateurs afin de défrayer les coûts de traitements aux États-Unis.

«Elles voulaient que ce soit un surprise pour la famille», conclut Stephanie Schreindorfer.

C’est dans le gymnase de l’école Twin Oaks, à Fabreville, que 200 personnes ont défilé pour participer à la collecte, le dernier donneur qui permettait d’atteindre l’objectif de la journée s’étant présenté sur le coup de 19h59.

«Au départ, nous pensions accueillir une soixantaine de personnes, a confié Stephanie Schreindorfer, la sœur de Matthew et enseignante en 2e année à l’établissement de la rue Lisane. Mais à Twin Oaks, nous sommes une grande famille, alors des parents, des professeurs et des membres du personnel ont tous donné du sang.»

Les organisateurs ont également célébré le fait que 70 personnes en étaient à leur premier don de vie. «Héma-Québec nous a dit que c’était rare», a ajouté la jeune femme, confirmant du même souffle que la collecte deviendrait un événement annuel à Twin Oaks.

Support

Durant la bataille de Matthew Schreindorfer contre la leucémie aigüe lymphoblastique, qu’il a combattue de l’été 2014 jusqu’à sa mort, sa sœur a pu compter sur le support de ses collègues de travail.

«Il y a eu plusieurs collectes de fonds», rappelle Stephanie Schreindorfer. Deux enseignantes, Mandy Lamoureux et Karen Stoddart, ont d’ailleurs lancé l’idée de cette collecte de sang afin d’honorer Matthew, dont l’histoire en a touché plusieurs comme en témoignent les milliers de dollars que le Lavallois avait reçu de généreux donateurs afin de défrayer les coûts de traitements aux États-Unis.

«Elles voulaient que ce soit un surprise pour la famille», conclut Stephanie Schreindorfer.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page