Connectez-vous à nous

Une pieuvre à gags appelée Julien Tremblay

Culture

Une pieuvre à gags appelée Julien Tremblay

HUMOUR. Armé de huit tentacules à même le cerveau, Julien Tremblay mitraille les blagues l’une après l’autre sur scène, lui qui savoure un billet d’or à son premier grand spectacle solo en carrière.

Commentaires

Sa tournée Humble et magnifique n’arrête plus de cumuler les supplémentaires dont celle du jeudi 5 avril, à la salle André-Mathieu.

:«C’est fort dans le paysage culturel, même en humour, d’autant plus qu’avec le peu de publicité fait, c’est le bouche à oreille qui remplit mes salles, s’étonne Julien Tremblay. J’ai peine à y croire. C’est une validation qui va plus loin que la poignée de gens rencontrés après le show.»

Petites modifs

Pour augmenter plus encore l’efficacité de sa performance, l’humoriste n’a pas hésité à retirer du matériel qui faisait pourtant rire des gens dans la salle.

«Je n’arrête jamais d’écrire et j’avais envie de rafraîchir le spectacle, de continuer Julien Tremblay. Faut dire que je ne me vanterai jamais de faire un humour intellectuel, mais je trouvais ces gags manquaient de profondeur.»

Le personnage connu du gars avec sa guitare poussant une surenchère en langue anglaise après le punch n’est certes pas disparu, tout comme l’avantage de côtoyer des personnes âgées et un clin d’œil à la réussite d’entrepreneurs femmes et hommes. L’artiste entre aussi dans la peau d’un chat revenu à la maison après un exil de quelques jours, sans oublier la chanson complète qu’il interprète désormais en ouverture.

«Ce spectacle, c’est moi, souligne-t-il. Les gens se retrouvent dans mes personnages et mon propos.»

Parallèlement à sa tournée, l’auteur-compositeur-interprète de l’humour prépare un opus estival intitulé Julien Tremblay Dewors qui laissera quasi toute la place à la musique de l’album The Wall, de Pink Floyd.

«Il y a de très solides musiciens chez les humoristes que je vais inviter à monter sur les planches avec moi, précise l’artiste né en 1975. Je travaille fort là-dessus ainsi que les thématiques des galas de cet été.»

D’autre part, il poursuit l’enregistrement de ses capsules diffusées chaque matin sur sa page Facebook où l’on voit «un gars en robe de chambre qui nous parle de sa vie dans un décor à la Marina Orsini.»

Julien Tremblay sera en spectacle le jeudi 5 avril, à 20h, à la salle André-Mathieu (475, boulevard de l’Avenir). Information: 450 667-2040.

Sa tournée Humble et magnifique n’arrête plus de cumuler les supplémentaires dont celle du jeudi 5 avril, à la salle André-Mathieu.

:«C’est fort dans le paysage culturel, même en humour, d’autant plus qu’avec le peu de publicité fait, c’est le bouche à oreille qui remplit mes salles, s’étonne Julien Tremblay. J’ai peine à y croire. C’est une validation qui va plus loin que la poignée de gens rencontrés après le show.»

Petites modifs

Pour augmenter plus encore l’efficacité de sa performance, l’humoriste n’a pas hésité à retirer du matériel qui faisait pourtant rire des gens dans la salle.

«Je n’arrête jamais d’écrire et j’avais envie de rafraîchir le spectacle, de continuer Julien Tremblay. Faut dire que je ne me vanterai jamais de faire un humour intellectuel, mais je trouvais ces gags manquaient de profondeur.»

Le personnage connu du gars avec sa guitare poussant une surenchère en langue anglaise après le punch n’est certes pas disparu, tout comme l’avantage de côtoyer des personnes âgées et un clin d’œil à la réussite d’entrepreneurs femmes et hommes. L’artiste entre aussi dans la peau d’un chat revenu à la maison après un exil de quelques jours, sans oublier la chanson complète qu’il interprète désormais en ouverture.

«Ce spectacle, c’est moi, souligne-t-il. Les gens se retrouvent dans mes personnages et mon propos.»

Parallèlement à sa tournée, l’auteur-compositeur-interprète de l’humour prépare un opus estival intitulé Julien Tremblay Dewors qui laissera quasi toute la place à la musique de l’album The Wall, de Pink Floyd.

«Il y a de très solides musiciens chez les humoristes que je vais inviter à monter sur les planches avec moi, précise l’artiste né en 1975. Je travaille fort là-dessus ainsi que les thématiques des galas de cet été.»

D’autre part, il poursuit l’enregistrement de ses capsules diffusées chaque matin sur sa page Facebook où l’on voit «un gars en robe de chambre qui nous parle de sa vie dans un décor à la Marina Orsini.»

Julien Tremblay sera en spectacle le jeudi 5 avril, à 20h, à la salle André-Mathieu (475, boulevard de l’Avenir). Information: 450 667-2040.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page