Connectez-vous à nous

Une hausse de taxes d’autant plus injustifiable, clame l’opposition

Actualités

Une hausse de taxes d’autant plus injustifiable, clame l’opposition

BUDGET. Les 20 nouveaux millions de dollars que la Ville aurait récupérés du programme de remboursement volontaire (PRV) devrait permettre d’annuler l’augmentation de taxes de 1,4 % imposée aux Lavallois en 2018.

Commentaires

C’est du moins l’amendement que l’opposition officielle déposera demain soir, le 19 décembre, lors du conseil spécial pour adopter le budget municipal, dévoilé le 11 décembre.

«La récupération de 20 M$ [selon Radio-Canada] volés aux contribuables rend l’augmentation de leur compte de taxes injustifiable», commentait le chef de Parti Laval, Michel Trottier, au lendemain du reportage diffusé au Téléjournal.

Bien qu’au cabinet du maire on refuse de confirmer le montant, on sait que la Ville avait dans le collimateur quelque 200 dirigeants, actionnaires et administrateurs d’une quarantaine d’entreprises membres des cartels d’entrepreneurs et de firmes de génie. Autant de collusionnaires et corrupteurs à qui elle avait expédié des mises en demeure dès l’été 2015 afin de récupérer une partie «des centaines de millions de dollars détournés» lors de l’attribution de contrats public entre 1996 et 2010, à Laval.

«C’est aujourd’hui une aberration que d’aller de l’avant avec cette substantielle hausse de taxes, poursuit M. Trottier, qui chiffre l’augmentation à 3,4 % pour plus 50 000 propriétaires lavallois pénalisés par la réforme fiscale de la tarification neige. Une incohérence que nous dénoncerons lors de l’adoption finale du budget [demain soir]».

Rappelons que la hausse fiscale de 1,4 % annoncée rapportera 9,4 M$ de plus dans les coffres de la Ville, soit moins de la moitié des nouvelles sommes présumément récupérées de la corruption.

«Le maire a exprimé le désir de retourner les sommes volées aux payeurs de taxes et il impose à la moitié des ménages lavallois une hausse de taxes de 3,4% sans augmentation de services», termine Michel Trottier.

C’est du moins l’amendement que l’opposition officielle déposera demain soir, le 19 décembre, lors du conseil spécial pour adopter le budget municipal, dévoilé le 11 décembre.

«La récupération de 20 M$ [selon Radio-Canada] volés aux contribuables rend l’augmentation de leur compte de taxes injustifiable», commentait le chef de Parti Laval, Michel Trottier, au lendemain du reportage diffusé au Téléjournal.

Bien qu’au cabinet du maire on refuse de confirmer le montant, on sait que la Ville avait dans le collimateur quelque 200 dirigeants, actionnaires et administrateurs d’une quarantaine d’entreprises membres des cartels d’entrepreneurs et de firmes de génie. Autant de collusionnaires et corrupteurs à qui elle avait expédié des mises en demeure dès l’été 2015 afin de récupérer une partie «des centaines de millions de dollars détournés» lors de l’attribution de contrats public entre 1996 et 2010, à Laval.

«C’est aujourd’hui une aberration que d’aller de l’avant avec cette substantielle hausse de taxes, poursuit M. Trottier, qui chiffre l’augmentation à 3,4 % pour plus 50 000 propriétaires lavallois pénalisés par la réforme fiscale de la tarification neige. Une incohérence que nous dénoncerons lors de l’adoption finale du budget [demain soir]».

Rappelons que la hausse fiscale de 1,4 % annoncée rapportera 9,4 M$ de plus dans les coffres de la Ville, soit moins de la moitié des nouvelles sommes présumément récupérées de la corruption.

«Le maire a exprimé le désir de retourner les sommes volées aux payeurs de taxes et il impose à la moitié des ménages lavallois une hausse de taxes de 3,4% sans augmentation de services», termine Michel Trottier.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page