Connectez-vous à nous

Une fête marocaine dégénère à Laval

Faits divers

Une fête marocaine dégénère à Laval

Une bagarre d’environ 200 jeunes, âgés entre 15 à 18 ans, a éclaté pour une raison encore inconnue lors des fêtes marocaines. Un mineur de 15 ans a déjà été arrêté. D’autres arrestations sont prévues, selon la lieutenante Geneviève Villemure du Service de police de Laval.

Commentaires

En soirée, un groupe de jeunes rappeurs devait se produire sur l’ancien site de Cavalia, près du Cosmodôme, à la hauteur de l’autoroute 15. Environ 1000 personnes se trouvaient sur les lieux quand la soirée s’est échauffée pour les centaines de jeunes présents. Les policiers sont alors intervenus, obligeant les jeunes belligérants à se cacher dans les bois et la foule nombreuse. Les policiers ont alors reçu des projectiles, en plus de se faire entourer. Ils ont alors demandé l’appui de leurs collègues en contrôle de foule, soit une cinquantaine d’agents de la paix. Les spectateurs ont été appelés à quitter les lieux, entraînant un léger bouchon dans le secteur. Il n’y a eu aucun blessé.

Une fête marocaine s
Une fête marocaine s’est transformée en bagarre entre jeunes, samedi soir, sur l’ancien site de Cavalia.  ©Photo – Photo TC Media – Gérard Legault

En soirée, un groupe de jeunes rappeurs devait se produire sur l’ancien site de Cavalia, près du Cosmodôme, à la hauteur de l’autoroute 15. Environ 1000 personnes se trouvaient sur les lieux quand la soirée s’est échauffée pour les centaines de jeunes présents. Les policiers sont alors intervenus, obligeant les jeunes belligérants à se cacher dans les bois et la foule nombreuse. Les policiers ont alors reçu des projectiles, en plus de se faire entourer. Ils ont alors demandé l’appui de leurs collègues en contrôle de foule, soit une cinquantaine d’agents de la paix. Les spectateurs ont été appelés à quitter les lieux, entraînant un léger bouchon dans le secteur. Il n’y a eu aucun blessé.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Kassandra Martel Journaliste, pigiste

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page