Connectez-vous à nous
Andréanne et Gaëlle Graton ont été choquées de voir une faute d'orthographe sur leur diplôme d'études secondaires.

Actualités

Une faute sur le diplôme d’études secondaires

Andréanne et Gaëlle Graton, deux soeurs finissantes du Collège Laval, ont eu toute une surprise en recevant leur diplôme par la poste, mercredi: une faute d’orthographe s’était glisséesur le document décerné par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS).

«Nous soussignées» et non «Nous soussignés» apparaît dans la partie supérieure du diplôme, faisant référence au sous-ministre Bernard Matte et à la ministre Marie Malavoy.

Choquées, elles ont publié une lettre sur Facebook, en plus d’en envoyer une copie aux médias. La ministre aurait d’ailleurs été mise au courant de la démarche des jeunes Lavalloises. «Voyez-vous à quel point c’est ironique que le MELS commette une faute sur le diplôme officiel qu’il envoie à des milliers de jeunes au Québec? À nos humbles avis, un tel manque d’attention s’avère inacceptable voire honteux», peut-on lire dans leur message.

Une faute d’inattention

Le MELS a été informé de la situation la journée même, «une faute d’inattention» explique Esther Chouinard, de la Direction des communications au Ministère, mais devant les coûts importants de reproduction, il ne pourra retourner un deuxième diplôme aux quelque 130 000 finissants du Québec.

«Cela représenterait près de 225 000 $, rapporte Mme Chouinard. Toutefois, tout finissant peut nous faire une demande et nous lui enverrons un diplôme corrigé.»

Il semblerait qu’une erreur aurait aussi été commise sur les diplômes émis en 2009, nous dit Mme Chouinard, sans pouvoir donner plus de détails.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page