Connectez-vous à nous

Une étude confirme les besoins d’un centre de ressources périnatales

Actualités

Une étude confirme les besoins d’un centre de ressources périnatales

Le Centre de ressources périnatales de Laval devrait être financièrement soutenu pour assurer ses missions communautaires, concluent les chercheurs d’une étude commandée par la Ville.

Fort d’un rapport de 43 pages produit par l’équipe de recherche Epione de l’UQÀM, dont les travaux portent sur l’amélioration des services publics dans le champ sanitaire et social, le maire Marc Demers plaide à nouveau la cause de l’organisme Mieux-Naître à Laval (MNL), qui se bat toujours pour sa survie.

«Il nous apparaît inconcevable que MNL en soit réduit à fermer ses portes, faute d’un financement stable et récurrent de la part du gouvernement du Québec», déclare-t-il dans un communiqué publié le 28 juin, rappelant que le ministère de la Santé et des Services sociaux finançait de manière pérenne les 18 autres centres de ressources périnatales (CRP) implantés à travers la province.

Besoins essentiels

«Nous avons offert une aide financière totalisant plus de 60 000 $ à MNL parce que nous croyons que les familles lavalloises ont droit au même soutien et services que toutes les autres familles du Québec. Désormais, on espère vivement que le gouvernement prenne le relais, et ce, rapidement», poursuit le maire Demers.

D’autant que Laval est la 3e ville en importance au Québec et que sa croissance démographique compte parmi les plus accélérées de la province.

En fait, il faut non seulement maintenir l’offre de services périnataux sur le territoire, révèle l’étude, mais également la bonifier et en augmenter l’accessibilité, notamment auprès des clientèles plus vulnérables et disposant de moins de ressources.

À cet égard, on souligne le taux élevé de familles monoparentales dans la région et que parmi les mères accouchant à Laval, 43 % sont nées à l’étranger.

«L’étude confirme ce que nous savions déjà: l’apport spécifique du communautaire dans le champ de la périnatalité à Laval est absent sans la présence de MNL», déclare pour sa part Angèle Trudeau, présidente de Mieux-Naître à Laval.

Elle se désole de constater «que les familles de la région de Laval n’aient toujours pas l’assurance d’avoir accès aux services d’un CRP».

Appuis massifs

Onze partenaires nationaux et régionaux bien comptés, jouant tous un rôle majeur dans les services offerts aux familles, appuient les présentes revendications en faveur d’un centre de ressources périnatales (CRP) digne de ce nom à Laval.

Parmi eux, le Réseau des CRP dont la directrice Louise Boucher affirme que le «MNL rend de précieux services aux familles lavalloises et est un partenaire de premier plan du gouvernement dans la mise en œuvre de sa Politique de périnatalité».

Les autres appuis proviennent de la Table de concertation de Laval en condition féminine (TCLCF), Action santé femmes (RQASF), Regroupement Naissance-Renaissance (RNR), Confédération des organismes familiaux du Québec (COFAQ), Réseau d’investissement social du Québec (RISQ), Chantier de l’économie social, Pôle régional d’économie sociale de Laval (PRÉSL), Regroupement Les Sages-femmes du Québec (RSFQ), Association québcoise d’accompagnement à la naissnace (AQAN) et du Mouvement allaitement du Québec (MAQ).

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page