Connectez-vous à nous

Une entente sur le financement des CPE ne fait pas que des heureux

lidl opening times today

Actualités

Une entente sur le financement des CPE ne fait pas que des heureux

GARDERIE. Le regroupement des centres de la petite enfance (CPE) de Laval-Laurentides, avec en tête son directeur général Mario Boucher, a décidé de maintenir les actions de mobilisation, malgré l’entente survenue entre le gouvernement et le Conseil québécois des services de garde éducatifs à l’enfance (CQSGEE).

Commentaires

Les compressions passeraient de 70 à 51 M$. C’est ce que prévoit l’entente de principe conclue la semaine dernière entre Québec et l’un des deux regroupements de CPE, le CQSGEE. Les détails ont été dévoilés le 2 février.

Malgré tout, quelques courageux ont bravé la pluie verglaçante en sortant les pancartes, le 3 février, sur le boulevard de la Concorde. Ils prévoyaient également manifester le 4 février aux abords du pont Arthur-Sauvé, à Laval-Ouest.

Ils ont suivi les recommandations de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE), dont le regroupement des CPE Laval-Laurentides fait partie.

«Nous voulons être sur le terrain pour dénoncer la coupe de 120 M$ dans le budget des CPE avant le rassemblement du 7 février, à Montréal. On ne connaît pas les tenants et aboutissants de l’entente de principe, mais le gouvernement ne peut pas faire de compressions budgétaires», a mentionné Mario Boucher.

Perte d’emploi

Ces compressions font craindre des pertes d’emploi. «Nous en sommes rendus là. Nous avons épuisé les solutions. La prochaine étape sera de couper du personnel. Si on le fait, on ne respectera pas les ratios imposés par le gouvernement qui a fait des compressions de 500 M $ au cours des 10 dernières années», a-t-il poursuivi.

Satisfait

Par ailleurs, la directrice du CQSGEE, Francine Lessard, s’est dite satisfaite de l’entente, en conférence de presse téléphonique, même si les coupes étaient de l’ordre de 51 M$ pour l’an prochain. «Nous sommes très loin des 120 M$ véhiculées jusqu’ici», a-t-elle soutenu.

L’entente prévoit aussi 2 M$ supplémentaires pour développer des projets pilotes pour des services de garde avec horaires atypiques (soir, nuit, fin de semaine), ainsi que 12 M$ additionnels pour l’encadrement du personnel éducateur.

Fermeture

Près de 70 % des centres de la petite enfance du regroupement des CPE Laval-Laurentides seraient en faveur d’une fermeture. «Nous n’avons pas le choix. Nous avons l’appui des parents puisque ce sont les conseils d’administration, formés de parents, qui ont décidé de ces fermetures temporaires», a-t-il précisé.

Cet organisme compte 96 installations et plus de 6000 enfants fréquentent les 68 CPE du territoire.

L’AQCPE souhaite aussi une rencontre avec le nouveau ministre Sébastien Proulx pour connaître les intentions de son gouvernement.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page