Connectez-vous à nous

Une défaite honorable pour Fabrose en PLSQ

lidl opening times today

Soccer

Une défaite honorable pour Fabrose en PLSQ

Le CS de Fabrose a tenu tête aux champions en titre, l’AS Blainville, durant 78e minute, le 5 mai, lors du match inaugural au sein de la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ) en fin de semaine dernière.

Commentaires

L’équipe masculine de Fabrose a baissé pavillon 1 à 0 face à Blainville devant 500 spectateurs au parc Cartier, le 5 mai. Les visiteurs ont touché le fond du filet sur leur seule véritable chance de marquer. «Ce sont des débuts prometteurs, souligne l’entraîneur Josy Madelonet. Nous avons gagné les deux demis, mais nous avons été incapables de trouver le fond du filet malgré quatre occasions. L’expérience de Blainville, sept ans dans la ligue, lui a permis de filer vers la victoire.»

Madelonet a senti que ses protégés étaient intimidés d’affronter les champions. «C’était palpable, insiste-t-il. On a vu un peu d’hésitation dans le jeu et à ce niveau, il est trop tard. Dans l’ensemble, je suis très fier de notre performance.»

L’entraîneur arborait un large sourire après le match. «Nous avions quatre partants qui n’ont pas pris part au jeu en raison de blessures, dont Markus Clément et Simon Spénard-Lapierre. Nous avons beaucoup de profondeur et c’est prometteur.»

Réactions

Malgré la défaite, les joueurs et entraîneurs étaient satisfaits du travail accompli sur le terrain et ils croient que le meilleur est à venir. Tcoupe a joué le rôle de capitaine en l’absence de l’attaquant Simon Spénard-Lapierre, blessé. «Simon est notre pilier à l’attaque, assure Tcoupe. Il nous a manqué. Cela a été une bonne idée des dirigeants de Fabrose d’amener une équipe semi-professionnelle. Malgré l’inexpérience, les jeunes ont montré du caractère.»

Mikaël Gariépy, qui a toujours porté les couleurs de Fabrose, s’est dit enchanté de prendre part à ce match historique. «C’était impressionnant de jouer devant une aussi grosse foule», souligne l’athlète de 19 ans.

Camilo Gil, qui a grandi à Chomedey, était bien heureux d’avoir la confiance de son entraîneur qui l’a choisi pour protéger la forteresse lavalloise. «On aurait pu avoir un meilleur sort, dit-il. Il s’agissait de notre première partie face aux champions. Il y a beaucoup de chemin à faire et l’important est de progresser.»

Fabrose sera en quête d’une première victoire en visitant Gatineau le samedi 12 mai.

L’équipe masculine de Fabrose a baissé pavillon 1 à 0 face à Blainville devant 500 spectateurs au parc Cartier, le 5 mai. Les visiteurs ont touché le fond du filet sur leur seule véritable chance de marquer. «Ce sont des débuts prometteurs, souligne l’entraîneur Josy Madelonet. Nous avons gagné les deux demis, mais nous avons été incapables de trouver le fond du filet malgré quatre occasions. L’expérience de Blainville, sept ans dans la ligue, lui a permis de filer vers la victoire.»

Madelonet a senti que ses protégés étaient intimidés d’affronter les champions. «C’était palpable, insiste-t-il. On a vu un peu d’hésitation dans le jeu et à ce niveau, il est trop tard. Dans l’ensemble, je suis très fier de notre performance.»

L’entraîneur arborait un large sourire après le match. «Nous avions quatre partants qui n’ont pas pris part au jeu en raison de blessures, dont Markus Clément et Simon Spénard-Lapierre. Nous avons beaucoup de profondeur et c’est prometteur.»

Fabrose a eu quatre occasions de marquer dans la défaite de 1 à 0.Fabrose a eu quatre occasions de marquer dans la défaite de 1 à 0.  ©Photo – Photo 2M.Media – Vincent Graton

Réactions

Malgré la défaite, les joueurs et entraîneurs étaient satisfaits du travail accompli sur le terrain et ils croient que le meilleur est à venir. Tcoupe a joué le rôle de capitaine en l’absence de l’attaquant Simon Spénard-Lapierre, blessé. «Simon est notre pilier à l’attaque, assure Tcoupe. Il nous a manqué. Cela a été une bonne idée des dirigeants de Fabrose d’amener une équipe semi-professionnelle. Malgré l’inexpérience, les jeunes ont montré du caractère.»

Mikaël Gariépy, qui a toujours porté les couleurs de Fabrose, s’est dit enchanté de prendre part à ce match historique. «C’était impressionnant de jouer devant une aussi grosse foule», souligne l’athlète de 19 ans.

Camilo Gil, qui a grandi à Chomedey, était bien heureux d’avoir la confiance de son entraîneur qui l’a choisi pour protéger la forteresse lavalloise. «On aurait pu avoir un meilleur sort, dit-il. Il s’agissait de notre première partie face aux champions. Il y a beaucoup de chemin à faire et l’important est de progresser.»

Fabrose sera en quête d’une première victoire en visitant Gatineau le samedi 12 mai.

Commentaires

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Soccer

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page