Connectez-vous à nous

Une citoyenne sonne l’alarme

Actualités

Une citoyenne sonne l’alarme

URBANISME. Au nom du Comité citoyen Sainte-Dorothée (CCSD) dont elle préside aux destinées, Josiane Léger soulève l’urgence de réglementer la hauteur des immeubles dans les zones publiques (PA).

Commentaires

«C’est maintenant qu’il faut agir et non lorsqu’une demande de permis de construction sera déposée à l’hôtel de ville», a-t-elle déclaré au dernier conseil municipal.

Actuellement, le règlement de zonage L-2000 ne prévoit aucune limite de hauteur dans plus de 600 zones PA disséminées à travers l’île Jésus, selon l’évaluation qu’en fait le comité citoyen.

«Cette lacune réglementaire fait partie du triste héritage de l’administration Vaillancourt», a aussitôt enchaîné Mme Léger, tout en rappelant au maire Demers qu’il avait été élu pour faire le ménage.

Le spectre du Mont-Laval

Le CCSD demande à tout le moins de limiter à trois étages la hauteur maximale permise pour les résidences de personnes âgées dans ces zones PA.

Òn se rappellera qu’au plus fort de la saga du Mont-Laval, en 2009, alors que les citoyens s’objectaient vivement à tout changement de zonage du parc qui aurait pavé la voie à un important développement résidentiel, le spectre d’imposantes tours d’habitation pour le 3e âge planait au-dessus de leur tête en cas de statu quo.

De fait, les résidences pour personnes âgées sont le seul type d’immeuble résidentiel permis en zone PA.

Le Comité citoyen Sainte-Dorothée s’est d’ailleurs récemment formé après que la Ville a relancé un nouveau projet de règlement de zonage visant le site du défunt camping du Mont-Laval, dont le vaste territoire s’étend dans le prolongement nord-ouest du boulevard Saint-Martin Ouest et de la rue des Pivoines.

Puissant lobby

Ce groupe de pression s’est rapidement mobilisé, à la mi-juillet, pour exercer un intense lobbying auprès de l’administration Demers.

À minuit moins une, la Ville a choisi de renoncer à son règlement L-2001-3642, qui y autorisait, entre autres, la construction de tours d’habitation de 12 étages.

Ce règlement, qui avait été dûment adopté en 3e et dernière lecture au conseil municipal du 7 juillet dans le respect des règles, a été officiellement retiré lors d’une assemblée spéciale convoquée le 20 juillet, rendant ainsi caduque la tenue d’un registre le lendemain à l’hôtel de ville.

La Direction générale est actuellement à rédiger un nouveau règlement qui respectera la volonté des citoyens. Bien que les termes de l’entente ne soient pas connus, le Courrier Laval a su que la hauteur maximale des tours à condos sera réduite d’au moins de moitié.

Schéma en révision

Quant à la nouvelle demande exprimée par Josiane Léger, à l’effet d’entamer la procédure d’amendement au règlement de zonage L-2000 dès la prochaine assemblée, le maire Demers a rappelé que son administration avait fait le choix de mener des consultations citoyennes dans le cadre de la présente révision du Schéma d’aménagement de la Ville – dont le processus se poursuivra jusqu’à l’automne 2016 – et que la réglementation régissant les zones PA en ferait partie.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page