Connectez-vous à nous

Une caquiste nommée chef des affaires gouvernementales à la Ville

lidl opening times today

Actualités

Une caquiste nommée chef des affaires gouvernementales à la Ville

Candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) défaite dans Laval-des-Rapides le 1er octobre dernier, Christine Mitton vient d’être nommée chef des affaires gouvernementales à la Ville, un service municipal nouvellement créé dans la foulée d’une réorganisation de la structure organisationnelle.

«Relevant de la Direction générale, Mme Mitton aura, entre autres, pour mandat de planifier et coordonner les activités liées au développement et à la gestion des relations de la Ville avec les gouvernements, organismes publics, parapublics, associatifs et autres institutions, apprend-on dans le communiqué publié le 8 avril. Elle sera également responsable de promouvoir les intérêts de Laval dans différents dossiers et projets, et ce, dans le cadre des orientations, politiques et stratégies qu’elle aura proposées et mises en place.»

Feuille de route

Native et toujours résidente de Laval, Christine Mitton compte à son actif plus de 25 années d’expérience au sein des milieux public, parapublic et privé, où elle a occupé des postes de conseillère spéciale et directrice des communications et des affaires publiques.

Celle qui était jusqu’à récemment directrice des communications au cabinet du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec a aussi travaillé aux ministères de la Sécurité publique, des Affaires municipales et du Conseil exécutif. Incidemment, elle a agi à titre de stratège auprès des cabinets péquistes des premiers ministre Jacques Parizeau et Bernard Landry.

Sa feuille de route fait aussi mention de son passage à la Ville de Montréal et à la Commission scolaire de Montréal comme conseillère stratégique et de la cofondation d’une entreprise dont elle a présidé aux destinées.

Politique active

Avant de briguer les suffrages sur la scène provinciale sous la bannière du parti de François Legault, aujourd’hui premier ministre, Christine Mitton avait tenté sa chance lors de la campagne municipale de 2017 en se présentant dans le district Val-des-Arbres pour le Parti Laval – Équipe Michel Trottier, devenu depuis l’opposition officielle à la Ville de Laval.

Au scrutin provincial, elle avait chauffé le député sortant Saul Polo, réélu avec une majorité inférieure à 1 % des 33 645 bulletins validés. La candidate caquiste avait obtenu 10 343 voix contre 10 640 pour son adversaire libéral.

Un an plus tôt, au scrutin municipal, elle avait récolté 19 % des voix, terminant troisième derrière la conseillère Christiane Yoakim, réélue avec près de 40 % des votes, et Achille Cifelli, l’actuel chef par intérim d’Action Laval qui lui avait obtenu 31 % des suffrages.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page