Connectez-vous à nous
«Les représentants de la population issue de la diversité culturelle contribuent à l’ensemble de la richesse de la communauté lavalloise», a déclaré via communiqué le maire Marc Demers en prévision des activités programmées du 18 au 24 octobre. (Photo gracieuseté - iStock)

Société

Un Québec en commun à la Semaine des rencontres interculturelles

La Ville de Laval et des organismes du territoire invitent la population à participer à la Semaine québécoise des rencontres interculturelles (SQRI), qui se tiendra sous le thème «Notre Québec en commun», du 18 au 24 octobre.  

Cet événement annuel, rassembleur et gratuit, est organisé chaque année par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) avec l’appui de nombreux partenaires dans toutes les régions du Québec.

Les activités offertes, qui se dérouleront en présentiel et virtuel, permettront aux participants d’échanger avec des citoyens issus de différentes origines et de reconnaître l’apport positif de l’immigration et de la diversité dans la communauté.

Programmation virtuelle

L’édition lavalloise 2021 sera constituée d’une dizaine d’activités dans le respect des mesures sanitaires liées à la COVID-19, et ce, sans compromettre le caractère rassembleur de l’événement.

Ces activités s’inscrivent dans plusieurs actions de la Ville et elles visent à renforcer l’inclusion et la diversité. Elles sont offertes par l’Association lavalloise des personnes aidantes, les Bibliothèques de Laval, les Loisirs Bon-Pasteur, le centre communautaire le Coumbite de Laval, le centre communautaire Petit Espoir, le Centre SCAMA et Femmes en emploi.

Des ateliers et activités de partage sur les relations interculturelles et la valorisation de la diversité, une conférence-débat avec des femmes inspirantes, une entrevue avec l’autrice Caroline Dawson, un spectacle teinté d’humour ainsi que le lancement de la charte «Vivre et vieillir ensemble à Chomedey» font partie du programme.

Faits saillants

La population immigrante de Laval a augmenté de près de 123 % de 2001 à 2016. Cela fait de Laval la deuxième ville en importance au Québec pour la part relative des personnes immigrantes qui y sont établies en regard de sa population totale, soit 28,5 %.

Plus de la moitié de sa population (51,3 %) est issue de l’immigration de première et deuxième génération.

Rappelons que la Ville a adopté en avril le cadre de référence en immigration et diversité ethnoculturelle. On y affirme notamment son identité plurielle et sa diversité ethnocultu­relle.

«Être la deuxième ville d’accueil en importance au Québec pour l’immigration nous permet aussi de témoigner de la qualité de l’engagement de toutes ces familles qui ont choisi de s’installer à Laval», d’exprimer via communiqué le maire Marc Demers.

La Ville affirme y préconiser une conception citoyenne qui tient compte des besoins différenciés de ses résidents et elle y privilégie un engagement commun de tous ses partenaires en matière d’intégration et d’inclusion, ce qui se reflète dans son offre de services. (B.L.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page