Connectez-vous à nous
Marie-Ève Valade, superviseure clinique à la Maison Le Prélude, mentionne qu’il y a eu une forte hausse des cas de violence physique tout au long de la pandémie. (Photo gracieuseté – La Maison Le Prélude)

Société

Un projet de la Maison Le Prélude pourrait lui valoir 100 000$

Avec son projet pour soutenir les enfants pris dans des situations de violence conjugale, l’organisme la Maison Le Prélude fait partie des 12 organismes finalistes qui souhaitent remporter le don de 100 000 dollars offert par iA Groupe financier dans le cadre de son 5e concours philanthropique.

Ce projet consiste à créer un premier guide d’accompagnement qui favorisera la sécurité des enfants dans des contextes de violence conjugale et diminuera les impacts sur ceux-ci.

Dédié aux femmes ayant des enfants de 0 à 18 ans, cet outil pourrait être traduit dans plusieurs langues si la fondation est récipiendaire du don. « La violence conjugale est multiculturelle, confie Marie-Ève Valade, superviseure clinique à la Maison Le Prélude. On veut pouvoir partager dans le réseau [des maisons hébergements en violence conjugale] et accompagner les intervenants qui vont présenter cet outil.»

Elle déplore le fait qu’aucun outil n’a été créé auparavant afin d’accompagner ces mères qui subissent de la violence conjugale.

Ce guide permettra de donner plus d’information sur la violence conjugale aux intervenants qui ne sont pas spécialisés dans ce sujet ainsi que de permettre aux mères de mieux accompagner leurs enfants.

Le public a jusqu’au mardi 30 novembre afin de voter pour les projets qu’il juge inspirants et le dévoilement se fera dans la semaine du 6 décembre.

Impact sur les enfants

«Chaque enfant est différent», souligne Marie-Ève Valade. Elle explique que chez certains enfants, la violence conjugale affectera leur estime d’eux-mêmes et peut créer un retard dans le développement. D’autres enfants prendront des responsabilités qui ne leur appartiennent pas, ce qui est appelé la parentification.

Il existe également des impacts sur la dynamique familiale, notamment des enfants qui reproduisent les comportements violents du père.

Pandémie

La pandémie est venue chambouler la façon de faire à la Maison Le Prélude; les lieux communautaires, comme la salle à manger, ont dû être adaptés pour respecter les mesures sanitaires en vigueur. Néanmoins, après un an et demi en pandémie, l’organisme a réussi à s’adapter et offrir les mêmes services qu’avant.

La superviseure clinique a vu une tendance différente de la demande au début de la pandémie, contrairement aux mois qui ont suivi: «Il y a eu un court ralentissement au début de la pandémie parce que la société était en choc, note-t-elle. C’était aussi difficile pour les femmes puisqu’elles étaient prises avec leur conjoint à la maison. Mais on a quand même vu une augmentation tout de suite après, surtout pour de la relation d’aide.»

La maison d’hébergement peut accueillir jusqu’à 18 personnes, que ce soit des femmes seules ou accompagnées de leurs enfants, pour des séjours de 0 à 3 mois. Elle peut servir les femmes parlant d’autres langues que le français et l’anglais ainsi que celles muettes ou sourdes.

Elle offre aussi de la relation d’aide par appel téléphonique. Pour rejoindre la Maison Le Prélude: 450 682-3050.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page