Connectez-vous à nous
Accident travail Espace Montmorency rue Jacques-Tétreault
Un jeune homme de 21 ans a subi un malheureux accident de travail sur un échafaudage du futur Espace Montmorency. (Photo gracieuseté)

Faits divers

Un ouvrier s’enflamme sur un chantier de Laval

Un jeune homme travaillant sur le chantier de construction d’Espace Montmorency, rue Jacques-Tétreault,  a pris feu partiellement en utilisant une découpeuse de métal à usage multiple, dans l’après-midi du mercredi 17 février.

L’accident de travail est survenu au cœur de ce qui sera le symbole du futur centre-ville de Laval, près du campus de l’Université de Montréal et de station de métro Montmorency.

Il était 13h33 quand le 911 a été alerté par des témoins. En manipulant la scie mécanique, l’ouvrier aurait malencontreusement mal refermé le bouchon de celle-ci, après avoir soigneusement fermé celui du bidon d’essence qu’il venait d’utiliser pour approvisionner son outil.

Sans s’en apercevoir, le travailleur de 21 ans a renversé du combustible sur lui-même.

Au moment de découper une armature métallique ou des tiges d’acier, des étincelles l’ont touché et enflammé instantanément.

Intervention rapide

Il était 13h37 quand 3 unités du Service de sécurité incendie de Laval sont arrivées à sa rescousse.

Les huit pompiers de la caserne de Chomedey lui ont administré les premiers soins, lui faisant notamment les premiers pansements et bandages.

Dans l’attente d’une ambulance, les pompiers ont dû avoir recours à une grue pour évacuer le blessé.

Ce dernier a subi des brûlures au deuxième degré sur 12% de son anatomie, principalement aux jambes et cuisses, non sans qu’une partie d’une joue et des lèvres soient atteintes.

L’homme a ensuite été pris en charge par les paramédicaux d’Urgences-santé qui ont quitté le chantier à 14h15 vers un centre hospitalier.

Une équipe médicale a pris le relais. On n’a jamais craint pour sa vie.

«Des inspecteurs de la CNESST (Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail) se sont rapidement dirigés sur place afin de sécuriser les lieux, d’indiquer Véronique Meunier, porte-parole de la CNESST Direction de la prévention-inspection Rive-Nord. Ils ont aussi interdit tout usage de la scie mécanique utilisée.»

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page