Connectez-vous à nous

Un million pour une chaire de recherche sur la maladie d’Alzheimer

Actualités

Un million pour une chaire de recherche sur la maladie d’Alzheimer

Au-delà des 475 000 $ que la traditionnelle Fête champêtre a permis de récolter au profit de la recherche en santé, la Fondation Armand-Frappier a fait l’annonce, le 14 juin, d’un engagement d’un million de dollars pour la création et le soutien d’une chaire de recherche sur la maladie d’Alzheimer.

Cette chaire verra le jour à l’intérieur des murs du Centre INRS-Institut Armand-Frappier, seul établissement universitaire voué à la recherche et à la formation de 2e et 3e cycles dans le domaine de la santé humaine, animale et environnementale au Québec.

Famille Charron

Le financement de la chaire, qui s’étalera sur six ans, sera assuré par la famille de Louise et feu André Charron.

Ex-administrateur de l’INRS-Institut Armand-Frappier, André Charron est décédé le 3 mars 2011, à l’âge de 87 ans.

Celui qui fut notamment président d’honneur de la Fête champêtre, en 1999, était atteint de la maladie d’Alzheimer.

Six cents invités

Pour la première fois en 19 ans, la Fête champêtre s’est tenue à l’extérieur de Laval.

Une décision stratégique, essentiellement motivée par le désir de se rapprocher des principaux donateurs, lesquels oeuvrent majoritairement dans la métropole, confiait au Courrier Laval le directeur général de la Fondation, Michael Pecho, lors d’une récente entrevue.

Or, ils étaient quelque 600 invités à avoir déboursé 500 $ le couvert à la Salle des pas perdus de la gare Windsor, à Montréal. Une hausse de participation de plus de 20 % en comparaison à la dernière Fête champêtre, tenue sous le grand chapiteau aménagé sur les terrains de l’INRS-IAF, à Laval.

475 000 $

En tenant compte de la contribution des commanditaires et autres donateurs, les revenus bruts amassés au cours de cette seule soirée ont atteint 475 000 $.

Bien qu’en deçà de l’ambitieux objectif de 800 000 $ qu’elle s’était fixé, la direction de la Fondation se réjouit de cette récolte.

D’autant que «les entreprises sont de plus en plus sollicitées», note au passage Alexandra Jonnaert, directrice des communications à la Fondation Armand-Frappier.

À la fin du mois, la Fondation devrait clôturer le présent exercice financier avec des revenus de l’ordre de 1 125 000 $.

«Les fonds recueillis permettront au Centre INRS-Institut Armand-Frappier de recruter les esprits les plus brillants», lesquels «font la renommée mondiale du Centre grâce à des découvertes scientifiques révolutionnaires qui ont un impact direct sur la santé publique», fait valoir la Fondation dans un communiqué publié au lendemain de l’événement.

Rappelons que la Fondation soutient financièrement la recherche en santé au Centre INRS-IAF.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page