Connectez-vous à nous

Un Marché aux vins au profit d’une école de cuisine

Actualités

Un Marché aux vins au profit d’une école de cuisine

TABLÉE DES CHEFS. Présente déjà dans trois écoles secondaires par le biais des Brigades Culinaires et au Centre jeunesse de Laval, la Tablée des chefs vise maintenant l’implantation d’une troisième école de cuisine, après celle du Marché Jean-Talon et sur la Rive-Sud.

Commentaires

Le 13 mai, de 11h à 18h, l’organisme, dont la mission est «de nourrir les familles dans le besoin et d’éduquer les générations futures au niveau alimentaire», tiendra la première édition du Marché aux vins, au Marché 440, sur l’autoroute Jean-Noël-Lavoie (440). Dégustations, kiosques, bar à bulles, et deux ateliers animés par la sommelière Élyse Lambert attendent les participants. Les profits générés par cette activité aideront à défrayer les 100 000 $ nécessaires à l’aménagement de l’école dans l’enceinte même du marché.

«Le projet se fait avec Jean Rizzuto, propriétaire de l’endroit, explique Jean-François Archambault, fondateur de la Tablée des chefs, saluant au passage la grande générosité de l’homme d’affaires. Ma famille a déménagé à Laval lorsque j’avais un an et j’ai grandi dans Champfleury. C’est ma ville et je trouvais important d’être encore plus présent.»

Mois de septembre

L’ouverture de cette école devrait avoir lieu en septembre. Avant que s’y installent notamment les camps de jour de l’été 2018 pour la clientèle des 10-15 ans, des entreprises, par exemple, pourront bénéficier des installations lors d’activités corporatives liées à l’alimentation.

«Elles peuvent aussi s’en servir pour cuisiner leur repas pour leur party du temps des fêtes. Dans nos deux autres écoles, nous sommes pratiquement complets de la mi-novembre à la fin décembre», explique M. Archambault.

Autre volet intéressant: l’école récupérera les surplus des 23 locataires du marché, ce qui ne se fait pas actuellement. «Ils pourront être transformés par l’équipe de la Tablée des chefs dans notre école et redistribués sous forme de repas dans le réseau des organismes qui offrent l’aide alimentaire», souligne-t-il, ajoutant que le regroupement récupère plus de 200 tonnes de nourriture annuellement, ce qui représente un demi-million de repas pour les Banques alimentaires du Québec.

Brigades supplémentaires

Avec les profits de l’école de cuisine, la Tablée des chefs aimerait ajouter des Brigades Culinaires dans d’autres établissements scolaires de l’Île Jésus.

«Il en coûte 8500 $ pour implanter le programme dans une école. On juge qu’il y en a une dizaine à rejoindre à Laval. On veut aussi amener les jeunes du Centre jeunesse à l’école pour qu’ils puissent suivre des ateliers», conclut Jean-François Archambault.

Pour plus d’information sur l’activité du 13 mai et la Tablée des chefs, on visite le www.tableedeschefs.org

Le 13 mai, de 11h à 18h, l’organisme, dont la mission est «de nourrir les familles dans le besoin et d’éduquer les générations futures au niveau alimentaire», tiendra la première édition du Marché aux vins, au Marché 440, sur l’autoroute Jean-Noël-Lavoie (440). Dégustations, kiosques, bar à bulles, et deux ateliers animés par la sommelière Élyse Lambert attendent les participants. Les profits générés par cette activité aideront à défrayer les 100 000 $ nécessaires à l’aménagement de l’école dans l’enceinte même du marché.

«Le projet se fait avec Jean Rizzuto, propriétaire de l’endroit, explique Jean-François Archambault, fondateur de la Tablée des chefs, saluant au passage la grande générosité de l’homme d’affaires. Ma famille a déménagé à Laval lorsque j’avais un an et j’ai grandi dans Champfleury. C’est ma ville et je trouvais important d’être encore plus présent.»

Mois de septembre

L’ouverture de cette école devrait avoir lieu en septembre. Avant que s’y installent notamment les camps de jour de l’été 2018 pour la clientèle des 10-15 ans, des entreprises, par exemple, pourront bénéficier des installations lors d’activités corporatives liées à l’alimentation.

«Elles peuvent aussi s’en servir pour cuisiner leur repas pour leur party du temps des fêtes. Dans nos deux autres écoles, nous sommes pratiquement complets de la mi-novembre à la fin décembre», explique M. Archambault.

Autre volet intéressant: l’école récupérera les surplus des 23 locataires du marché, ce qui ne se fait pas actuellement. «Ils pourront être transformés par l’équipe de la Tablée des chefs dans notre école et redistribués sous forme de repas dans le réseau des organismes qui offrent l’aide alimentaire», souligne-t-il, ajoutant que le regroupement récupère plus de 200 tonnes de nourriture annuellement, ce qui représente un demi-million de repas pour les Banques alimentaires du Québec.

Brigades supplémentaires

Avec les profits de l’école de cuisine, la Tablée des chefs aimerait ajouter des Brigades Culinaires dans d’autres établissements scolaires de l’Île Jésus.

«Il en coûte 8500 $ pour implanter le programme dans une école. On juge qu’il y en a une dizaine à rejoindre à Laval. On veut aussi amener les jeunes du Centre jeunesse à l’école pour qu’ils puissent suivre des ateliers», conclut Jean-François Archambault.

Pour plus d’information sur l’activité du 13 mai et la Tablée des chefs, on visite le www.tableedeschefs.org

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page