Connectez-vous à nous

Un livre et une tournée après la controverse pour Guy Nantel

lidl opening times today

Culture

Un livre et une tournée après la controverse pour Guy Nantel

HUMOUR. Fermant la porte sur le scandale médiatisé entourant un segment de son nouveau spectacle, Guy Nantel reprend le micro d’un bout à l’autre du Québec en plus de publier un essai sociopolitique sur le Québec.

Commentaires

Le 21 novembre, l’humoriste a sorti un premier livre, Je me souviens… de rien, où il s’exprime sur des enjeux et défis auxquels est confronté le Québec d’aujourd’hui.

«C’est un document sans prétention que j’ai écrit à force de rencontrer les gens après mes spectacles, de confier Guy Nantel. C’est un appel à la souveraineté du peuple québécois, qu’il y ait rupture du lien politique ou non avec le reste du Canada.»

L’artiste de 49 ans aborde de nombreuses questions, que ce soit, entre autres, l’immigration, la laïcité et l’importance de la communauté anglophone.

«C’est un exercice fait de façon naïve et détachée par un gars qui n’est ni auteur ni politicien, mais humoriste de profession, précise-t-il. Tant mieux si ç’a des répercussions dans le cœur et la tête des gens.»

Après le scandale

Guy Nantel sort actuellement d’une controverse entourant son nouveau spectacle, Nos droits et libertés, dont un passage sur le consentement sexuel et l’affaire Alice Paquet a soulevé un tollé médiatique retentissant.

«C’est le reflet d’une société de plus en plus puritaine exacerbée par les médias sociaux chez les médias traditionnels et intellectuels voulant imposer une morale à l’art, réagit-il. Des gens viennent me voir à la fin de ma prestation, pensant que j’ai enlevé ce segment, alors qu’il n’en est rien.»

Dans ce cinquième spectacle en solo, Guy Nantel remet tout en question. L’humoriste y parle de liberté religieuse, politique, droit à la vérité de la part des élus, droits sociaux, d’égalité des sexes et du prix à payer pour penser librement en 2017.

«Je parle aussi de la liberté d’expression et individuelle de changer de vie sinon d’emploi, ajoute-t-il. Je creuse plus encore les questions qui habitent l’humour que je pratique depuis 30 ans, en laissant le public être le metteur en scène.»

Guy Nantel sera en spectacle les 5, 6 décembre prochain, ainsi que les 23 février, 30 et 31 mars 2018, à 20h, à la salle André-Mathieu (475, boulevard de l’Avenir). Information: 450 667-2040.

Le 21 novembre, l’humoriste a sorti un premier livre, Je me souviens… de rien, où il s’exprime sur des enjeux et défis auxquels est confronté le Québec d’aujourd’hui.

«C’est un document sans prétention que j’ai écrit à force de rencontrer les gens après mes spectacles, de confier Guy Nantel. C’est un appel à la souveraineté du peuple québécois, qu’il y ait rupture du lien politique ou non avec le reste du Canada.»

L’artiste de 49 ans aborde de nombreuses questions, que ce soit, entre autres, l’immigration, la laïcité et l’importance de la communauté anglophone.

«C’est un exercice fait de façon naïve et détachée par un gars qui n’est ni auteur ni politicien, mais humoriste de profession, précise-t-il. Tant mieux si ç’a des répercussions dans le cœur et la tête des gens.»

Après le scandale

Guy Nantel sort actuellement d’une controverse entourant son nouveau spectacle, Nos droits et libertés, dont un passage sur le consentement sexuel et l’affaire Alice Paquet a soulevé un tollé médiatique retentissant.

«C’est le reflet d’une société de plus en plus puritaine exacerbée par les médias sociaux chez les médias traditionnels et intellectuels voulant imposer une morale à l’art, réagit-il. Des gens viennent me voir à la fin de ma prestation, pensant que j’ai enlevé ce segment, alors qu’il n’en est rien.»

Dans ce cinquième spectacle en solo, Guy Nantel remet tout en question. L’humoriste y parle de liberté religieuse, politique, droit à la vérité de la part des élus, droits sociaux, d’égalité des sexes et du prix à payer pour penser librement en 2017.

«Je parle aussi de la liberté d’expression et individuelle de changer de vie sinon d’emploi, ajoute-t-il. Je creuse plus encore les questions qui habitent l’humour que je pratique depuis 30 ans, en laissant le public être le metteur en scène.»

Guy Nantel sera en spectacle les 5, 6 décembre prochain, ainsi que les 23 février, 30 et 31 mars 2018, à 20h, à la salle André-Mathieu (475, boulevard de l’Avenir). Information: 450 667-2040.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page