Connectez-vous à nous

Un investissement insuffisant en éducation

lidl opening times today

Actualités

Un investissement insuffisant en éducation

BUDGET 2016. La présidente de la Commission scolaire de Laval (CSDL), Louise Lortie, et le président du Syndicat de l’enseignement de la région de Laval (SERL), Guy Bellemare, considèrent que l’augmentation de 3 % du budget annoncée par le ministre des Finances, Carlos Leitao, le 17 mars, est insuffisante.

Commentaires

Avec toutes les coupes du gouvernement, ils reconnaissent que les investissements en éducation devraient être plus élevés.

«Ce 3 % couvre uniquement l’augmentation des salaires. Il faut attendre les règles budgétaires pour connaître où les différentes sommes d’argent seront allouées», précise Mme Lortie.

«Même si c’est insuffisant, nous sommes heureux de pouvoir compter sur cet argent», lance-t-elle.

Pour Guy Bellemare, le budget Leitao n’obtient pas la note de passage. «Contrairement à ce que le gouvernement dit, l’éducation ne semble pas une priorité. Cet investissement le démontre très bien. Il n’est pas question d’un réinvestissement majeur, nous sommes encore en période d’austérité», souligne M. Bellemare.

«Le gouvernement a affaibli encore une fois l’école publique. On n’investit pas les fonds nécessaires pour soutenir l’école au niveau des aspirations des citoyens», termine-t-il.

Latitude

Mme Lortie demande de la latitude au gouvernement dans les sommes d’argent qui seront versées à la CSDL. «Nous ne voulons pas des mesures préétablies, car c’est du mur-à-mur. Chaque commission scolaire a des réalités différentes. Nous espérons cette marge de manœuvre.»

Québec investira 1,2 milliard de dollars supplémentaire sur trois ans dans le réseau scolaire. De ce montant, 700 M$, dont 300 M$ en argent neuf, seront dédiés aux infrastructures afin de rénover les nombreuses écoles délabrées de la province.

La présidente de la CSDL s’est réjouie qu’un montant soit consacré aux bâtiments. «Nous sommes en demande pour la construction de nouvelles écoles. J’espère que cela n’affectera pas nos demandes», termine-t-elle.

Infrastructures

Pour l’année en cours, Québec investira 200 M$ pour rénover des écoles, construire des gymnases et des installations sportives ainsi que réduire l’empreinte environnementale des établissements scolaires, ce qui porte les investissements en infrastructures en éducation à 2,2 milliards de dollars pour 2016-2017.

Cependant, ces investissements diminueront à 2,1 milliards dès l’an prochain et à 1,6 milliard en 2018-2019.

Les commissions scolaires, cégeps et universités ont plus de 6000 bâtiments dans la province.

Le budget des ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur progresse de 3 %, passant de 16,8 à 17,2 milliards. C’est en dessous de la hausse moyenne des 15 dernières années, soit de 3,3 %. L’an passé, la hausse avait été limitée à 1,3 %.

Améliorer le taux de réussite

Un investissement de 164 M$ par an sera consenti pour améliorer la réussite des élèves. Québec souhaite consacrer plus de ressources pour aider les enfants de milieux défavorisés, en misant sur l’éveil à la lecture et à l’écriture. Près de 1300 enfants de 4 ans auront également accès à la maternelle à temps plein.

La province s’engage aussi à consacrer 25 M$ par année pour soutenir la réussite des étudiants des cégeps et universités et les inciter à terminer leurs études.

Enfin, 20 M$ sont prévus pour aider les élèves avec des difficultés d’apprentissage ou des handicaps.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page