Connectez-vous à nous
À 13h, un poste de commandement avait déjà été déployé sur la 57e Avenue, alors qu'un groupe d'intervention et des policiers enquêteurs venaient prêter main-forte à la vingtaine de policiers déjà sur les lieux.

Actualités

Un homme barricadé sème l’émoi à Laval-Ouest

FAIT DIVERS. Barricadé dans son domicile de la 57e Avenue à Laval-Ouest, un jeune trentenaire possiblement armé a tenu en haleine une quarantaine de policiers jusqu’à ce qu’il se livre vers 15h20 dimanche après-midi.

Commentaires

«Il a été menotté et conduit à l’hôpital pour une évaluation», explique la sergente Geneviève Major, porte-parole du Service de police de Laval.

Le périmètre de sécurité a été aussitôt levé et les occupants des neuf résidences avoisinantes qui avaient été évacuées par mesure préventive ont pu regagner leur domicile.

Jusque-là inconnu des forces de l’ordre, l’individu fera face à des accusations de menaces de mort envers des policiers. Celles-ci ont été proférées vers 10h ce matin après qu’un policier l’eut appelé pour vérifier s’il était en possession d’une arme à feu. Le Service de police tenait l’information d’un proche qui rapportait le fait qu’un homme s’était barricadé chez-lui.

À 13h, un poste de commandement avait déjà été déployé sur la 57e Avenue, alors qu’un groupe d’intervention et des policiers enquêteurs venaient prêter main-forte à la vingtaine de policiers déjà sur les lieux.

Si le Centre de renseignements des policiers du Québec confirmait l’enregistrement d’une arme à feu à l’adresse où l’homme s’était muré, aucune arme n’avait encore été retrouvée sur place dans les minutes suivant l’arrestation.

«Il a été menotté et conduit à l’hôpital pour une évaluation», explique la sergente Geneviève Major, porte-parole du Service de police de Laval.

Le périmètre de sécurité a été aussitôt levé et les occupants des neuf résidences avoisinantes qui avaient été évacuées par mesure préventive ont pu regagner leur domicile.

Jusque-là inconnu des forces de l’ordre, l’individu fera face à des accusations de menaces de mort envers des policiers. Celles-ci ont été proférées vers 10h ce matin après qu’un policier l’eut appelé pour vérifier s’il était en possession d’une arme à feu. Le Service de police tenait l’information d’un proche qui rapportait le fait qu’un homme s’était barricadé chez-lui.

À 13h, un poste de commandement avait déjà été déployé sur la 57e Avenue, alors qu’un groupe d’intervention et des policiers enquêteurs venaient prêter main-forte à la vingtaine de policiers déjà sur les lieux.

Si le Centre de renseignements des policiers du Québec confirmait l’enregistrement d’une arme à feu à l’adresse où l’homme s’était muré, aucune arme n’avait encore été retrouvée sur place dans les minutes suivant l’arrestation.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page