Connectez-vous à nous

Un feu suspect emporte Le Soouund et Volluume

lidl opening times today

Faits divers

Un feu suspect emporte Le Soouund et Volluume

Ancien lieu reconnu pour avoir été le théâtre d’une tentative de meurtre et incendies criminels en 2017 et d’agression armée et coup de feu en 2016, l’immeuble du resto-café-club Volluume et Lounge Soouund Club a été rasé par les flammes dans la soirée du mardi 5 mai.

L’endroit était maintenant répertorié comme bâtiment commercial abandonné et barricadé par le Service de sécurité incendie de Laval.

Un appel au 911, effectué autour de 22h30, a alerté les services d’urgence qui ont rapidement convergé vers les lieux situés au 602, boulevard Curé-Labelle, à l’angle de la 81e Avenue, dans Chomedey.

Arrivée sur place à 22h38, la première des 11 unités du Service de sécurité incendie requises pour l’intervention, soit 37 pompiers, a vite réalisé l’ampleur du feu, faisant déjà face à un embrasement généralisé des deux étages et de la toiture.

Dès lors, en raison notamment du statut de ce bâtiment désaffecté, les pompiers y sont allés d’une stratégie défensive, combattant les flammes de l’extérieur.

Les sapeurs ont maîtrisé la situation passé minuit, sur le coup de 1h18. Une rétrocaveuse a complété le travail d’extinction.

Le bâtiment est une perte totale et les dommages sont évalués à quelque 1 965 000 $ pour cet ancien débit de boisson.

«La cause de l’incendie n’est pas claire et la scène a été remise aux enquêteurs du Service de police de Laval», de préciser Steven Saint-Jacques, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Laval.

Tentative de meurtre

L’immeuble avait connu un passé trouble dans ce secteur chaud de Chomedey.

En mars et plus tard dans l’année 2017, deux incendies criminels, la plupart suspectés d’être reliés au crime organisé, avaient visé le Lounge Soouund Club.

En février de cette même année, un individu répondant au nom de Faouzi Harmali s’était présenté au Lounge Soouund Club, qui est adjacent au motel Chomedey Inn.

Alors qu’il y avait plusieurs personnes à l’intérieur de l’établissement, une querelle verbale avait dégénéré et l’individu avait fait feu sur sa victime, l’atteignant à l’épaule droite, avant de prendre la fuite.

Alors âgé de 25 ans, Faouzi Harmali avait été arrêté le 2 mars. Il se trouvait alors déjà en prison sur le territoire montréalais, à l’établissement carcéral de Rivière-des-Prairies, pour des dossiers en semblable matière.

Autre agression

Dans la nuit du 3 juin 2016, le même bar avait déjà été le théâtre d’une agression armée.

Un employé du Loouunge avait probablement évité le pire quand il n’avait subi qu’une lacération au bras en tentant d’éloigner un trio de jeunes armés d’un bâton de baseball, couteau et une arme à feu, peu après minuit.

Âgé dans la vingtaine, chaque jeune homme portait un foulard lui couvrant partiellement le visage.

Quand l’employé était sorti pour les sommer de déguerpir des lieux, le trio l’avait poursuivi à l’intérieur du bar où avait éclaté une échauffourée.

Un coup de feu avait été tiré et la victime avait subi une blessure, avant que les agresseurs ne prennent la fuite à pied. On n’avait jamais craint pas pour la vie de la victime.

 

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page