Connectez-vous à nous

Un évêque intronisé à Laval

lidl opening times today

Actualités

Un évêque intronisé à Laval

INTRONISATION. D’origine libanaise, Monseigneur Paul Antoine Nassif a été intronisé, samedi, évêque du nouveau diocèse canadien de l’église syriaque catholique.

Commentaires

Présidée par le patriarche Ignace Youssef III Younan, la cérémonie s’est déroulée en la cathédrale Saint-Éphrem, anciennement l’église Saint-Norbert, à Chomedey, en présence de plusieurs dignitaires, dont le sous-secrétaire de la préfecture des églises orientales au Vatican, Mgr Lorenzo Lorusso, qui a procédé à la lecture du décret papal.

Diaspora

Jusque-là, les quelque 20 000 syriaques catholiques vivant au pays relevaient du diocèse canado-américain, établi au New Jersey.

«Nous sommes très reconnaissants au Saint-Père, le pape François, qui a accédé à notre demande. Il est très sensible aux besoins des églises orientales, qui sont menacées de disparition», a indiqué le patriarche en entrevue au Courrier Laval.

C’est en 2014, soit bien avant la décision du gouvernement d’accueillir 25 000 réfugiés syriens au pays, que la requête avait été déposée à la suite d’une réunion du synode des évêques syriaques catholiques, tenue à Rome.

Depuis l’invasion américaine de l’Irak en 2003, le patriarche de l’église syriaque catholique estime que près de 45 % de ses 180 000 fidèles ont quitté le Moyen-Orient, principalement vers l’Europe, le Canada et l’Australie.

«Nous n’arrivons pas à convaincre les gens de notre communauté à rester dans leur terre natale, surtout les jeunes générations qui en ont assez», poursuit-il en évoquant toute cette violence issue de la montée du radicalisme islamiste dans cette région du monde.

Coordonnateur général de la Communauté syriaque catholique du Canada, Georges Chahine précise pour sa part que leurs fidèles proviennent essentiellement du Liban, de la Syrie, de l’Irak, de l’Égypte, de la Jordanie, de la Turquie et de la Terre Sainte.

Officiellement reconnue en 1978 par le siège patriarcal, établi à Beyrouth, au Liban, et par l’archevêché de Montréal, la Communauté syriaque catholique du Canada rassemble des membres dont la présence au pays remonte au début du XXe siècle.

Siège épiscopal

La décision d’établir à Laval le siège épiscopal du diocèse du Canada s’imposait d’elle-même, soutient le patriarche Ignace Youssef III Younan.

À cet égard, il mentionne que l’église Saint-Ephrem, sise au 3155, boulevard Cartier, est la plus grande église de la communauté au pays tout en soulignant la présence du presbytère, de la résidence et du centre communautaire syriaque, celui-là situé au 3000, Édouard-Montpetit, à proximité du Carrefour Laval.

Quant au nouvel évêque, Monseigneur Paul Antoine Nassif, arrivé au pays le 23 février, il devra se partager entre les quatre autres paroisses et missions disséminées à travers le pays, notamment à Toronto et Calgary.

«Mon rôle sera de rassembler nos fidèles, surtout ceux provenant de la Syrie et de l’Irak, nouvellement immigrés, et voir à faciliter leur intégration dans la société canadienne», explique-t-il.

Rappelons qu’en novembre dernier, le maire Marc Demers annonçait l’accueil de quelque 450 réfugiés syriens d’ici la fin 2016, à Laval.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page