Connectez-vous à nous

Un élan pour la transition entre le Centre jeunesse de Laval et la vie adulte

Actualités

Un élan pour la transition entre le Centre jeunesse de Laval et la vie adulte

Une ressource d’hébergement visant la réinsertion sociale de jeunes de 16 à 19 ans a été inaugurée, le 11 novembre.

Commentaires

Il s’agit du pavillon Le Passage, qui permettra à tout au plus huit jeunes du Centre jeunesse de Laval présentant des problèmes de santé mentale de vivre la transition entre la fin de l’adolescence et le début de l’âge adulte.

Le projet a été réalisé à même les économies du Centre jeunesse d’une année à l’autre, au coût de 1,7 M$.

L’établissement, construit au 210, 15e Rue, répond à un besoin en lien avec la rareté des ressources d’hébergement dédiées à cette clientèle au chevauchement de l’enfance et de l’âge adulte. Les services du Centre jeunesse ont été réévalués à la suite de réflexions autour de cet enjeu pour les jeunes ayant un trouble de santé mentale, aboutissant à ce projet.

«C’est une ressource novatrice qui fait en sorte qu’on est regardés par les autres régions du Québec», indique Mathieu Vachon, porte-parole du Centre jeunesse.

Encadrement social

La clientèle hébergée au pavillon Le Passage bénéficiera d’une approche psychoéducative avec une équipe d’intervenants permettant d’accompagner le jeune, afin qu’il apprenne à s’organiser et à se prendre en main, dans un encadrement souple et sécuritaire.

«Ce qu’on leur apprend aussi, c’est la socialisation, car ce sont des jeunes qui sont parfois renfermés sur eux-mêmes, explique M. Vachon. Ils vivront la vie d’appartement, en partageant des aires communes. Ils doivent faire leur épicerie eux-mêmes, remplir le frigo et faire leur nourriture.»

Deux chambres temporaires sont à la disposition de jeunes ayant fait le grand saut dans la vie adulte, mais nécessitant de revenir quelques semaines à la suite d’une situation d’insécurité financière ou personnelle.

Relais entre les services

Le nouveau mandat du Centre jeunesse, pour une première fois étendu jusqu’à 19 ans, permettra de faire le relais entre les services de santé mentale en pédopsychiatrie et ceux pour adultes. «Avec cette transition, nous nous assurons qu’il n’y aura pas de bris de services et qu’elle se fera de façon harmonieuse vers la vie adulte», ajoute M. Vachon.

Afin que le projet voit le jour, un travail de concertation a été réalisé avec le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval, qui offre déjà divers services en santé mentale et physique pour ces jeunes.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page