Connectez-vous à nous

Un contrat de 12 M$ de la Garde côtière

Actualités

Un contrat de 12 M$ de la Garde côtière

Le ministre fédéral des transports, Marc Garneau, était de passage à l’usine du Groupe Canam, à Laval, pour y annoncer l’octroi d’un contrat de 12,3 M$ de la Garde côtière canadienne.

Cette usine de la rue Marshall, située dans le parc industriel Centre, s’est vu attribuer le contrat pour l’approvisionnement de 184 bouées de navigation lumineuses toutes saisons.

Les bouées de navigation nouvelle génération qui sortiront de l’usine de Laval seront en acier, mesureront jusqu’à 9,5 mètres de long et pèseront jusqu’à 4000 kilogrammes. (Photo 2M.Media – Stéphane St-Amour)

«Cet investissement dans du nouvel équipement moderne témoigne de l’engagement de notre gouvernement à garantir le transport sécuritaire des personnes et des marchandises sur nos voies navigables, tout en créant des débouchés pour les entreprises du Québec», n’a pas manqué de faire valoir le ministre.

Les futures bouées se retrouveront dans le chenal maritime du fleuve Saint-Laurent, entre Québec et Montréal. Mine de rien, on y enregistre annuellement le passage de plus de 6000 navires commerciaux qui, en 2017, avaient transporté 38 millions de tonnes de marchandises, évaluées à 10 G$.

Uniques

Conçues par la Garde côtière canadienne pour résister aux conditions extrêmes des glaces et marées, ces nouvelles bouées faites en acier permettront des économies d’exploitation importantes par rapport aux bouées de navigation saisonnières actuellement en place.

Contrairement à ces dispositifs fabriqués en plastique, exigeant l’installation, le retrait et l’entretien chaque début de printemps et fin d’automne, les nouvelles aides à la navigation resteront dans l’eau à longueur d’année et n’exigeront un entretien que tous les deux à quatre ans.

Commandés au Groupe Canam, les deux modèles de bouée mesureront jusqu’à 9,5 mètres de long pour atteindre un poids oscillant entre 2100 et 4000 kilogrammes. Ils seront placés tout au long du passage navigable à une profondeur d’eau de 9 à 30 mètres.

Diversification

Le président du Groupe Canam inc., Marcel Dutil, a fait valoir que cette nouvelle gamme de produits cadre parfaitement dans le plan de développement et diversification des activités de l’entreprise.

«Ce contrat s’inscrit dans la vision à long terme que nous avons pour l’usine de Laval qui fabrique des composantes métalliques depuis plus de 57 ans», a-t-il dit, ajoutant au passage que ces employés comptent parmi les plus expérimentés de l’industrie.

Une première livraison de 30 bouées est prévue d’ici le mois de décembre, alors que les 154 autres seront livrées en 2019, signale la directrice de l’usine, Nadia Mourji. À cela pourrait s’ajouter une seconde commande pouvant aller jusqu’à 204 bouées supplémentaires, stipule le contrat.

Mme Mourji souligne l’énorme potentiel que représente ce nouveau marché, évoquant les quelque 17 000 aides à la navigation de la Garde côtière pour assurer la sécurité des eaux canadiennes.

À la recherche de soudeurs et assembleurs, l’usine lavalloise emploie présentement 54 travailleurs, essentiellement affectés à la fabrication de joints de dilatation pour les ponts et viaducs. Une trentaine d’employés de bureau complète les effectifs aux installations du 807, rue Marshall, à Chomedey.

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page