Connectez-vous à nous
On a heureusement évité le pire durant cet accident pour le moins spectaculaire et qui s’est, par chance, limité à des dommages matériels, dont un véhicule étant une perte totale. (Photo gracieuseté)

Faits divers

Un conducteur frappe deux maisons dans Pont-Viau

Seul au volant de son véhicule, un homme de 58 aurait effectué une fausse manœuvre et en aurait perdu le contrôle à haute vélocité, avant de percuter deux résidences du boulevard Goineau, tout juste au sud du chemin de la Bretagne.

Le spectaculaire accident s’est déroulé tôt dans la matinée du mardi 16 novembre dans ce secteur résidentiel de Pont-Viau.

Le conducteur aurait quitté sa résidence vers le travail à bord d’un petit véhicule utilitaire sport.

Près de l’intersection du boulevard Goineau et de la rue Saint-Louis, l’homme aurait accéléré, avant que ses pédales se retrouvent coincées dans son tapis de voiture automobile.

Le conducteur aurait alors effectué une manœuvre pour décoincer les pédales, son véhicule prenant de la vitesse au même moment. Dans sa course, les roues auraient accroché la bordure de trottoir, provoquant une perte de contrôle.

Le véhicule aurait alors frappé d’abord une première maison du boulevard Goineau, et continuer son élan pour s’encastrer dans la demeure voisine.

Il était 6h28 quand des témoins ont prévenu le 911, la première des deux unités du Service de sécurité incendie de Laval, soit quatre pompiers et leur chef aux opérations, arrivant sur place dès 6h33.

À cet instant, des patrouilleurs du Service de police de Laval avaient déjà commencé à analyser la scène, alors que les paramédicaux d’Urgences-santé secourait le conducteur qui était conscient, souffrant de douleurs et blessures légères à la cage thoracique et aux épaules.

Bien que l’on n’ait jamais craint pour sa vie, la victime a été transportée au centre hospitalier Jean-Talon pour y soigner ses blessures légères et une évaluation de sa condition.

De leur côté, les pompiers se sont assurés que la structures des maisons heurtés par le véhicule ne présentaient ni danger d’effondrement ni dommages portant d’autres risques pour la sécurité de leurs occupants.

Le contrôle de la scène a été donné sur le coup de 6h39.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page