Connectez-vous à nous

Un concours d’écriture au-delà des attentes!

Culture

Un concours d’écriture au-delà des attentes!

Le 9 juin, les Productions le p’tit monde ont tenu la soirée de clôture de leur premier Grand concours d’écriture de Laval, où 13 prix appelés «Plume d’or» ont été remis, à la Maison des arts.

Commentaires

Lectures d’extraits, visionnement de films tirés de scénarios primés, numéro d’humour, la cérémonie a été ponctuée de bons moments d’animation.

L’organisation avait reçu plus de 550 textes, répartis parmi les clientèles ciblées: primaire, secondaire et adulte.

Depuis décembre

«Cette année, notre préoccupation concernait surtout les 5e et 6e année du primaire, d’indiquer François Tardif, qui a créé les Productions le p’tit monde en février 2002, un organisme d’aide à la créativité chez les jeunes. Nous avons d’ailleurs reçu 500 textes, des légendes, d’élèves du primaire.»

Sinon, une trentaine de textes en fiction et théâtre sont venus d’étudiants du secondaire et une quinzaine de la part d’adultes. La tâche d’évaluer la valeur de tout ça est revenue à un jury de cinq personnes provenant du Courrier Laval, de la Commission scolaire de Laval (CSDL), du Réseau des bibliothèques et des Productions le p’tit monde.

Lauréats

Au primaire, de l’école Les Quatre-Vents/Monseigneur-Laval, Michel Ramman a remporté le 1er Prix avec sa légende Un égout à ciel ouvert, alors qu’Alexia Benoit, de l’école Léon-Guilbault, était le Coup de cœur avec Les minutes sont devenues des heures.

Au secondaire, Cassandra-Sarah Jean-Gilles et Yanie Sicard, de l’école Leblanc, se sont illustrées. La première a gagné dans la catégorie roman, avec Ultimatum, la seconde en théâtre avec Lily. Un duo de l’école Saint-Maxime, formé par Najwal Khrradji et Audrey Dion-Globensky, a obtenu le Coup de cœur avec un texte intitulé Apparences.

Adultes et scénarisation

Jacqueline Vanginderachter-Roosens a écrit Le chat de madame Hortense, ce qui lui a valu le 1er Prix chez les adultes.

D’autre part, un volet scénarisation s’adressait aux jeunes des écoles secondaires, ce qui a permis de produire une quarantaine de petits films. Des 10 finalistes, ç’a été celui d’un groupe de l’école Les Quatre-Vents/Monseigneur-Laval qui a impressionné suffisamment le jury pour gagner la mise.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page