Connectez-vous à nous

Un cabinet fantôme prend forme

lidl opening times today

Actualités

Un cabinet fantôme prend forme

Après avoir rallié la veille les cinq élus dissidents du parti au pouvoir, Action Laval a rendu public la formation d’un cabinet fantôme en ouverture de la séance du conseil municipal qui se déroule actuellement.

Les six conseillers de ce parti qui a pour chef intérimaire Achille Cifelli se sont levés à tour de rôle pour informer la présidente, Christiane Yoakim, des nouvelles fonctions et responsabilités dont ils sont investis.

Premier à prendre la parole, Michel Poissant, conseiller de Vimont, a d’emblée confirmé que ses collègues Paolo Galati, Daniel Hébert, David De Cotis, Isabella Tassoni et lui siégeront désormais aux côtés d’Aglaia Revelakis à titre de membre du caucus d’Action Laval.

«Notre décision est fondée sur notre volonté d’offrir aux citoyens une opposition organisée, la plus importante de l’histoire de Laval», a-t-il déclaré tout en assurant leur intention «de travailler de façon positive et constructive» de concert avec l’administration du maire Demers dans l’intérêt de tous.

Leaders

Désigné leader d’Action Laval, M. Poissant y occupera le rôle de porte-parole en matière d’administration municipale, finances publiques, développement économique, environnement et eau.

«En tant que leader de l’opposition au conseil, j’aurai à veiller au respect des droits et des privilèges de l’ensemble de mes collègues du caucus, de porter leur voix s’il y a lieu et de coordonner notre action législative», précise-t-il dans un communiqué publié dans les minutes suivant le dévoilement du cabinet fantôme, où il dénonce au passage «un grave manque d’impartialité dans l’exercice des pouvoirs de la présidente» du conseil municipal.

Poissant sera secondé par David De Cotis, conseiller de Saint-Bruno et ex-numéro 2 de l’administration Demers. Celui-ci cumulera les fonctions de leader adjoint à celles de critique en matière de transports, culture, sports, loisirs, éthique et affaires juridiques.

Autres porte-parole

Élue sous la bannière d’Action Laval dans Chomedey depuis 2013, Aglaia Revelakis, qui s’est réjouie de former «le principal groupe d’opposition» à l’hôtel de ville, hérite pour sa part des dossiers liés à la condition féminine et lutte à la discrimination, aux affaires sociales, aînés et relations avec les différentes communautés.

Quant à Isabella Tassoni, conseillère dans Laval-des-Rapides, elle devient porte-parole de l’opposition en ce qui a trait au développement durable, grands parcs, dossiers jeunesse et stratégie entourant le développement du centre-ville qui se trouve au cœur de son district.

De son côté, le conseiller dans Saint-Vincent-de-Paul, Paolo Galati, sera affecté aux dossiers traitant d’urbanisme, développement urbain, sécurité publique et revalorisation agricole, tandis que son collègue Daniel Hébert, élu dans Marigot, sera chargé au sein du cabinet fantôme des affaires en lien avec les travaux publics et services aux citoyens.

Suite logique

Par voie de communiqué, leur chef intérimaire, Achille Cifelli, fait valoir que la création d’un cabinet fantôme coulait de source à la suite du ralliement de cinq élus à sa formation politique: «Action Laval dispose maintenant d’une équipe composée de conseillers municipaux expérimentés et experts dans leurs domaines. J’ai la certitude qu’ils travailleront sans relâche pour proposer des solutions innovantes afin de faire avancer Laval.»

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page