Connectez-vous à nous

Trop de textos au volant et ceintures non attachées

Actualités

Trop de textos au volant et ceintures non attachées

PRÉVENTION. Sur l’heure du dîner, des contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et patrouilleurs de la Sûreté du Québec (SQ) ont intercepté 39 conducteurs fautifs, le 8 décembre, sur la bretelle d’accès de l’autoroute 13, près du mégacentre Notre-Dame.

Commentaires

De ce nombre, 21 ont reçu des constats d’infraction pour l’usage du téléphone cellulaire au volant, 14 ne portaient pas leur ceinture de sécurité et 4 devront payer des amendes pour d’autres raisons.

Cette intervention faisait partie d’une opération de deux jours sur chacune des rives du Grand Montréal après une analyse récente du bilan routier.

Mise sur pied après une augmentation substantielle des accidents causés par l’inattention sur la route, elle visait à repérer et sanctionner les conducteurs de véhicules lourds et de promenade utilisant un téléphone cellulaire au volant.

«Les gens ne textent pas à 120 km/h sur l’autoroute, mais dès qu’il y a ralentissement, un chantier ou bouchon de trafic, ils ne peuvent plus se passer du téléphone, d’affirmer Marie-Josée Michaud, du contrôle routier de la SAAQ. Avant on prenait nos messages à la maison. Là, on vit dans l’instantanéité. Les gens ne savent plus quoi faire de leurs mains au moindre arrêt.»

Moyen utile

Pour bien effectuer leur travail, quatre agents de la SAAQ et deux policiers de la SQ étaient installés à bord d’un autocar banalisé. Quand ils prenaient un usager de la route en faute, un signal était lancé aux quatre contrôleurs routiers et cinq patrouilleurs quadrillant le secteur.

«Du haut de l’autobus, on pouvait voir ce qui se passe à l’intérieur des véhicules, d’ajouter Marie-Josée Michaud. Les gens conduisent de plus en plus avec leur téléphone sur les cuisses pour envoyer un texto.»

Des conséquences

Rappelons qu’un conducteur pris sur le fait en train d’utiliser un téléphone cellulaire alors qu’il est au volant peut recevoir une contravention de 80 $ et autres frais, en plus de voir quatre points d’inaptitude inscrits à son dossier.

«Pourtant, il suffit de quitter la route des yeux de quatre à six secondes pour traverser l’équivalent d’un terrain de football les yeux fermés! de souligner Mme Michaud. Notre but reste de sauver des vies.»

Lors de cette opération, les agents de la SAAQ ont eu la surprise de tomber sur plusieurs camionneurs ne portant pas la ceinture de sécurité malgré des années de sensibilisation. Pourtant, une personne manquant à ce règlement peut recevoir une contravention de 80 $ et autres frais, risquant également d’écoper de trois points d’inaptitude.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page