Connectez-vous à nous

Trois pistes pour l’agression sur Curé-Labelle

Actualités

Trois pistes pour l’agression sur Curé-Labelle

Après avoir déployé un poste de commandement afin de rencontrer de possibles témoins de l’agression gratuite et sauvage d’un homme de 46 ans, les enquêteurs du Service de police de Laval (SPL) vérifieront de l’information obtenue de trois sources anonymes et différentes.

Le SPL dispose notamment d’un nom après cette opération tenue durant trois heures, le 8 août, aux abords de la garderie où s’est déroulée le violent incident.

«La famille a suffisamment souffert et c’est pourquoi nous avons notamment redirigé notre ligne info vers le 911 durant la nuit», indiquait Evelyne Boudreau, des Affaires publiques du SPL, près du poste de commandement dressé bien visiblement  dans un stationnement.

«Nous voulons encore demander aux gens qui connaissent cette personne d’appeler la police, affirmait une représentante de la famille d’Artyom Nersisyan présente sur place.  Nous avons tous accès à des photos et une vidéo très claires du suspect et il n’y a encore eu aucune arrestation.»

«C’est impossible de ne pas identifier cet homme, de renchérir une amie proche de la famille. Cet individu ne mérite pas de rester ainsi en dehors alors qu’il n’a pas fait une seule victime, mais plusieurs, dont la famille et, également, un enfant qui a été témoin de la scène.»

À savoir si ce geste semblant gratuit pourrait être prémédité en raison du prêt usuraire que pratiquerait la victime, tel que plusieurs médias l’ont rapporté, la représentante familiale a déclaré qu’«Artyom est une personne très sociable avec une femme et des enfants qui ‘a jamais rien fait pour mériter ce qui lui est arrivé. Il n’a jamais causé de problème à personne.»

Capté en direct

Rappelons qu’à 18 h 05, le 9 juillet, le propriétaire de plusieurs garderies se trouvait devant son commerce lavallois quand il a reçu un sauvage coup de poing par derrière. Le suspect avait quitté la scène à la course. La scène avait été captée par des caméras.

«Quelqu’un a assurément reconnu le suspect, que ce soit un voisin ou quelqu’un s’entraînant au même gym que lui.»

 – Une amie de la famille

Depuis, Artyom Nersisyan repose toujours sur un lit d’hôpital. Sa condition serait très variable.

«Toujours aujourd’hui, nous considérons cet acte comme étant gratuit et isolé, d’ajouter Evelyne Boudreau. Il n’y a rien qui se soit produit avant et après nous laissant croire le contraire.»

Description et information

L’individu recherché est un homme blanc âgé d’environ 25-30 ans. Il mesure 1 mètre 83 (6 pieds) et pèse 105 kg (232 livres). Il a les cheveux courts de couleur châtain-roux, ainsi qu’une barbe de quelques jours.

Le SPL continue de recueillir des témoignages susceptibles de faire avancer l’enquête sur les voies de fait graves subies par la victime. Sous le couvert de l’anonymat,  les gens peuvent également dévoiler information permettant de repérer le suspect de façon confidentielle via la ligne info 450 662-INFO (4636) ou le 911, en mentionnant le dossier LVL 180709 072.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page