Connectez-vous à nous

Trois pianistes uniques en trois jours à la SAM

Culture

Trois pianistes uniques en trois jours à la SAM

Du 21 au 23 septembre, la salle André-Mathieu (SAM) accueillera l’événement Papier + Piano + Vidéo mettant en vedette Jean-Michel Blais, Roman Zavada et Martin Lizotte, l’occasion de plonger dans trois univers fascinants en images et musique.

Ce vendredi, le plus connu d’entre eux, Jean-Michel Blais, ouvrira le bal, faisant la part belle à son second album sorti en mai, Dans ma main.

«Jean-Michel est un musicien possédant une très belle sensibilité, ce qui le rend unique», affirme Roman Zavada qui est à l’origine de ce projet en trois volets.

Jean-Michel Blais sera de retour dans la même salle lavalloise près d’un an, jour pour jour, où il présentait son spectacle en 360 degrés.

Le 21 septembre, a vedette internationale québécoise, dans la lignée des Nils Frahm, Chilly Gonzales et Erik Satie, jouera alors que le public pourra apprécier les projections et animations du vidéo-jockey Louis-Robert Noël soulignant l’art du papier.

Plateau double

Le lendemain soir, Martin Lizotte invitera les spectateurs dans son monde intitulé  Ubiquité>, flanqué du contrebassiste Mathieu Désy.

«C’est un pianiste très ludique et fantaisiste qui possède un univers vraiment propre à lui», mentionne Roman Zavada, qui lui succédera sur scène, avec l’impressionnant dispositif de Résonances boréales, lui qui a transporté son piano dans le grand nord canadien en 2013, pour y composer sous les aurores boréales.

«Je voulais expérimenter la solitude, l’éloignement et ce spectacle grandiose que sont les aurores boréales, ce qui est assurément l’une des plus belles expériences que quelqu’un peut vivre», raconte le compositeur qui est retourné sur le bouclier canadien des Territoires du Nord-Ouest, en 2015, avec une équipe de tournage pour mettre au point des effets visuels en 360 degrés.

«Nous avons adapté ce film en salle sur un écran faisant tout de même 40 pieds de large, ce qui permet une bonne immersion, précise Roman Zavada. Entre classique et jazz, ma musique est très accessible. Un contact privilégié se crée avec le public.»

Chaplin, Keaton et compagnie

Dans l’après-midi du dimanche 23 septembre, les amateurs de comédies des belles années du cinéma muet auront l’occasion d’écouter le jeu d’improvisation d’un pianiste en direct.

«Il y a quelques années, j’ai remplacé le pianiste de la Cinémathèque québécoise et j’ai eu la piqûre pour ce défi qui est d’accompagner un film du début à la fin, relate celui qui compose au piano depuis l’âge de quatre ans. Il faut avoir l’esprit créatif et rapide. Sans compter la réaction du public, les rires, qui installe une complicité entre le musicien et les spectateurs.»

Petits et grands, en famille ou non, sont conviés au rendez-vous de cette symbiose entre le talent d’improvisateur de Roman Zavada et l’action de films principalement comiques.

L’événement «Papier + Piano + Vidéo» sera présenté les 21 et 22 septembre, à 20h, ainsi que le 23 septembre, à 15h, à la salle André-Mathieu (475, boulevard de l’Avenir). Information: 450 667-2040.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page