Connectez-vous à nous

Trois athlètes aux Olympiques spéciaux Canada

Sports

Trois athlètes aux Olympiques spéciaux Canada

Trois lavallois se sont couverts de médailles lors des Jeux d’été d’Olympiques spéciaux Canada, tenus à Antigonish en Nouvelle-Écosse, du 31 juillet au 4 août.

Les nageurs Andrew Raymond-Perez (une médaille d’or, deux d’argent et une de bronze) et Marie-Josée Cadieux (deux d’or), ainsi que Guillaume Lafrenière en athlétisme (une d’argent), sont tous revenus auréolés de leur passage dans les Maritimes.

En tout, ce sont plus de 1000 athlètes, répartis dans 9 disciplines, qui ont pris part à l’événement.

Au-delà des résultats, c’est l’expérience de vie qu’ils sont allés chercher qui les comble le plus. Pour la plupart, c’était également la première fois qu’ils voyageaient dans les airs.

«J’étais un peu stressé en avion, mais tout s’est bien passé», raconte Guillaume, atteint d’autisme, tout comme Andrew, et qui réside dans le quartier Pont-Viau.

«J’étais très émotive quand j’ai reçu mes médailles, j’ai même pleuré un peu, affirme Mme Cadieux, âgée de 47 ans et atteinte d’une légère déficience intellectuelle. Il faut dire que j’ai seulement commencé à nager en 2007».

Pour Andrew Raymond-Perez, qui habite Chomedey comme sa collègue nageuse, c’est une bonne préparation qui a fait foi de tout.

«Je m’entraîne trois fois par semaine et je fais au moins une journée de musculation», indique-t-il.

À noter que les performances des athlètes lors de ces Jeux vont déterminer, au cours des prochaines semaines, lesquels seront sélectionnés pour faire partie d’Équipe Canada lors des Jeux mondiaux d’été de 2019 qui se tiendront à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis.

Programme Défi

Sans l’apport des nombreux bénévoles du Programme Défi, qui a pour mission d’offrir des activités physiques aux personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement, la préparation des athlètes n’aurait sans doute pas été la même.

Chaque semaine, le Centre du Sablon accueille ainsi plusieurs Lavallois ayant des handicaps afin de les aider à se surpasser.

«Nous avons même des programmes pour les jeunes de 3 à 12 ans», conclut la présidente du Programme Défi section Laval, Geneviève Cossette.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page