Connectez-vous à nous

Travaux de désamiantage à l’école Le Tandem

Communauté

Travaux de désamiantage à l’école Le Tandem

Le service de garde et la salle des enseignants du pavillon de la rue du Couvent de l’école Le Tandem ont été relocalisés en raison de travaux de désamiantage et de rénovation liés à un refoulement d’égout.

Selon la Commission scolaire de Laval (CSDL), c’est la vigilance du concierge qui a permis de déceler la présence de moisissures. «Des enseignants se plaignaient de caler dans le plancher», rapporte pour sa part Micheline Robi, représentante du Syndicat des enseignants de la région de Laval.

Lors des travaux, les responsables ont constaté la présence d’amiante dans les murs et ont décidé de procéder immédiatement à son retrait, indique Jean-Pierre Archambault, directeur des communications de la CSDL.

Sécurité

«La sécurité et l’intégrité des élèves et du personnel sont assurées», souligne M. Archambault. La présidente de la CSDL, Louise Lortie, précise que la zone de travaux est sécurisée.

Jacques Nadeau, porte-parole de la CSST, indique que dans ce type de travaux, son organisme s’assure que la méthodologie de travail est respectée. Il explique qu’une pression négative est créée dans la zone touchée de façon à ce que les particules n’en sortent pas. «C’est mieux quand il n’y a pas d’élèves [dans l’école pendant les travaux], mais si c’est bien fait, il n’y a pas de problème», affirme-t-il.

La présidente du conseil d’établissement, Suzie Pellerin, considère que la direction de l’école a agi «de manière prompte». Une lettre a été envoyée aux parents le 19 novembre pour les informer de la fermeture temporaire du service de garde. À ce moment, on parlait d’une mesure préventive prise en raison de traces de moisissures.

Parallèlement aux travaux, les responsables tentent de déterminer la cause de ce refoulement d’égout, précise Mme Lortie. Elle ajoute que des tests sur la qualité de l’air seront effectués dix jours après la fin des travaux. Ceux-ci devraient être terminés dans une semaine ou deux.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page