Connectez-vous à nous

Transport en commun: gratuité pour les étudiants et aînés

Actualités

Transport en commun: gratuité pour les étudiants et aînés

Le chef du Parti libéral a promis la gratuité des transports en commun aux étudiants à temps plein et toutes les personnes âgées de 65 ans et plus au Québec s’il est reporté au pouvoir.

Cet engagement chiffré à 200 M$ par année, Philippe Couillard l’a pris dans l’agora du Collège Montmorency en présence de son ministre des Transports et de la Mobilité durable, André Fortin, et des six députés sortants de l’Île Jésus, sollicitant tous un renouvellement de mandat.

Mine de rien, il s’agissait pour le premier ministre d’une troisième présence en cinq jours à Laval, lui qui avait pris un bain de foule à la Place Bell lors du tournoi des recrues de la Ligue nationale de hockey le 7 septembre avant de tenir un point de presse le lendemain sur le terrain de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé.

Cas de figure

«L’enjeu en vaut la peine sur la plan de l’environnement et la qualité de vie et pour la jeunesse et les aînés également», a fait valoir Philippe Couillard.

Dans le cas d’une famille lavalloise dont un enfant étudierait à l’Université à Montréal et un autre au collège Montmorency, elle réaliserait une économie annuelle de 2000 $ en coûts de transport, a-t-il illustré.

L’universitaire économiserait 110 $ pour l’abonnement mensuel Tram zone 3 (train-autobus-métro), alors que le cégepien sauverait minimalement 57 $ par mois pour la carte Opus, voire 76 $ s’il a 18 ans.

«On veut que la génération montante développe l’habitude des transports durables et se détourne de l’auto-solo», a indiqué M. Couillard en insistant sur la réduction de la congestion routière et des émissions de gaz à effet de serre qui en découlerait.

Audace lavalloise

Les personnes âgées ne sont pas en reste. «Pour un aîné de Montréal qui achète une passe mensuelle au tarif réduit de 51 $, notre engagement représente une économie de 600 $ par année.»
De Montréal, précise-t-il, car à Laval, le transport en commun est gratuit en tout temps aux 65 ans et plus depuis le printemps 2014.

«Il fallait de l’audace pour faire ça et je veux que cette audace s’étende à tout le Québec», a mentionné le chef libéral.

Il est d’avis que la pleine gratuité des déplacement en transport en commun favoriserait une vie sociale plus active: «Il y a beaucoup d’aînés qui ne sortent pas de chez eux parce que le coût de la passe de transport collectif est trop élevé.»

Des millions juste à la STL

Les sociétés de transport seraient pleinement compensées par un gouvernement libéral pour les titres de transport des étudiants et aînés.

Directeur général de la Société de transport de Laval (STL), Guy Picard souligne que la gratuité offerte aux aînés prive son organisation d’un million de dollars de revenus par année.

Pour 2019, il estime à pas moins de 14 M$ les revenus liés aux abonnements offrant un tarif réduit aux étudiants, cette clientèle générant plus de 40 % des recettes tarifaires à la STL.

C’est donc dire que Québec devrait allonger au moins 15 M$ chaque année seulement pour compenser la demande actuelle à la STL. L’achalandage additionnel gonflerait la facture des abonnements, mais aussi celles liées à l’embauche de chauffeurs et l’achat d’autobus à mettre éventuellement sur la route pour satisfaire à la demande, M. Couillard s’étant également engagé à offrir une compensation pour ces investissements.

Réaction

Présent lors du point de presse, le chef de l’opposition officielle à l’Hôtel de Ville, Michel Trottier, n’a pas manqué de saluer l’engagement du PLQ. D’autant qu’il en avait fait un enjeu régional de la présente campagne à la fin du mois d’août.

«Il s’agit de la première formation politique à répondre favorablement à cette demande envoyée à tous les partis politiques la semaine dernière.»

Évoquant une hausse de 50 % des passages des aînés depuis que la STL les transporte gratuitement, M. Trottier est d’avis que ce modèle appliqué aux étudiants aurait un impact direct sur la diminution de la congestion routière à Laval.

Il s’était d’ailleurs engagé à offrir l’autobus gratuit aux étudiants à temps plein au collégial et à l’université lors de la dernière élection municipale.

Commentaires

Journaliste économie et politique , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page