Connectez-vous à nous

Tourisme Laval dévoile son plan stratégique quinquennal

Actualités

Tourisme Laval dévoile son plan stratégique quinquennal

DÉVELOPPEMENT. Pour les cinq années à venir, Tourisme Laval s’est fixé pour objectif le plan 4-4-2-4, à savoir d’augmenter annuellement de 4 % le nombre de touristes et les retombées économiques, de 2 % le nombre de nuitées dans les établissements hôteliers et de 4 % l’achalandage pour l’ensemble des attraits touristiques.

Commentaires

«Le nouveau centre d’exploration du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, le complexe aquatique et les projets associés au développement du centre-ville auront un effet déterminant sur notre performance et permettront de propulser Laval vers de nouveaux sommets», a déclaré la présidente-directrice générale de l’Association touristique régionale, Geneviève Roy, lors d’un point de presse tenu au Cosmodôme, le 9 avril.

Incidemment, l’atteinte de ces cibles annuelles passe notamment par le développement de produits d’appels structurants, événements et expériences touristiques.

À cet égard, la PDG de Tourisme Laval a souligné que l’implantation ces trois dernières années de sept nouveaux attraits touristiques, ajoutée  à la récente ouverture de la Place Bell, avait grandement contribué à la performance historique de 2017.

Afin de poursuivre sur cette lancée, le nouveau plan stratégique 2018-2023 s’articule autour de 24 axes d’intervention ciblant aussi bien le développement de l’offre, les outils de communication-marketing, les ventes que les services aux membres et partenariats.

Moteur économique

Geneviève Roy n’a pas caché sa fierté de voir le poids que représente aujourd’hui le tourisme d’agrément dans la grande balance régionale des retombées économiques, laquelle fut longtemps dominée par le tourisme d’affaires.

Après s’être positionnée comme destination famille au tournant du millénaire, Tourisme Laval a développé les créneaux sportif et culturel qui viennent non seulement bonifier l’identité touristique régionale, mais aussi gonfler les clientèles cibles et conséquemment les recettes.

Au fil des cinq dernières années, le nombre de congrès et événements a bondi de 55 % pour dépasser le seuil des 200 en 2017. Pendant cette même période, le taux d’occupation hôtelière a crû de 20 % pour culminer à 81 % l’an dernier, un sommet.

En 2017, les hôteliers lavallois ont recensé 50 000 nuitées de plus qu’en 2013.

«Au Québec, le tourisme est le troisième produit d’exportation, a souligné Mme Roy. Selon l’Organisation mondiale du tourisme, ce secteur constituera l’une des principales sources de création de richesses et d’emploi à l’échelle planétaire pour les 20 prochaines années.»

L’an dernier, on estime à 115 M$ les sommes dépensées dans l’économie lavalloise par les touristes, à savoir ceux qui ont séjourné à l’hôtel ou chez des parents et amis.

«Le nouveau centre d’exploration du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, le complexe aquatique et les projets associés au développement du centre-ville auront un effet déterminant sur notre performance et permettront de propulser Laval vers de nouveaux sommets», a déclaré la présidente-directrice générale de l’Association touristique régionale, Geneviève Roy, lors d’un point de presse tenu au Cosmodôme, le 9 avril.

Incidemment, l’atteinte de ces cibles annuelles passe notamment par le développement de produits d’appels structurants, événements et expériences touristiques.

À cet égard, la PDG de Tourisme Laval a souligné que l’implantation ces trois dernières années de sept nouveaux attraits touristiques, ajoutée  à la récente ouverture de la Place Bell, avait grandement contribué à la performance historique de 2017.

Afin de poursuivre sur cette lancée, le nouveau plan stratégique 2018-2023 s’articule autour de 24 axes d’intervention ciblant aussi bien le développement de l’offre, les outils de communication-marketing, les ventes que les services aux membres et partenariats.

Moteur économique

Geneviève Roy n’a pas caché sa fierté de voir le poids que représente aujourd’hui le tourisme d’agrément dans la grande balance régionale des retombées économiques, laquelle fut longtemps dominée par le tourisme d’affaires.

Après s’être positionnée comme destination famille au tournant du millénaire, Tourisme Laval a développé les créneaux sportif et culturel qui viennent non seulement bonifier l’identité touristique régionale, mais aussi gonfler les clientèles cibles et conséquemment les recettes.

Au fil des cinq dernières années, le nombre de congrès et événements a bondi de 55 % pour dépasser le seuil des 200 en 2017. Pendant cette même période, le taux d’occupation hôtelière a crû de 20 % pour culminer à 81 % l’an dernier, un sommet.

En 2017, les hôteliers lavallois ont recensé 50 000 nuitées de plus qu’en 2013.

«Au Québec, le tourisme est le troisième produit d’exportation, a souligné Mme Roy. Selon l’Organisation mondiale du tourisme, ce secteur constituera l’une des principales sources de création de richesses et d’emploi à l’échelle planétaire pour les 20 prochaines années.»

L’an dernier, on estime à 115 M$ les sommes dépensées dans l’économie lavalloise par les touristes, à savoir ceux qui ont séjourné à l’hôtel ou chez des parents et amis.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page