Connectez-vous à nous

Timber Timbre et relève au Festival Diapason 2016

lidl opening times today

Culture

Timber Timbre et relève au Festival Diapason 2016

ÉVÉNEMENT. Pour sa 8e édition, qui se tiendra du 7 au 10 juillet dans le Vieux-Sainte-Rose, le Festival musical indépendant Diapason aligne de belles exclusivités et surprises dont la seule sortie estivale de Timber Timbre au Québec, les pièces du prochain album à paraître de We Are Wolves et le retour du groupe culte Les Goules après une pause de neuf ans.

Commentaires

«Ça faisait deux ans qu’on tentait le coup avec Timber Timbre, de confier le grand manitou de la programmation, Jean-François Rioux. C’est une musique très soul et cinétique qui plaît à toute la famille, malgré le côté sombre côté ambiance.»

Le samedi 9 juillet, la formation ontarienne occupera la grande scène après le passage de Milk & Bone et la première partie de The Vasts, le coup de cœur du comité d’écoute de Diapason cette année.

«Le duo féminin de Milk & Bone se tient dans les mêmes zones un peu sombres que Timber Timbre, mais avec un style plus électro, alors que The Vasts débarque avec six musiciens, de préciser Jean-François Rioux. Ce groupe propose un mélange de style qui fait planer.»

Survol

Rosie Valland, qui a offert une prestation appréciée lors du lancement de Diapason le 1er juin au Centre de golf Fabreville, sera du coup d’envoi de l’événement le jeudi 7 juillet, après la première partie du Lavallois Bernhari.

«Je suis déjà venue deux fois à Laval, raconte la chanteuse qui a récemment lancé le EP Nord-Est après la sortie applaudie de son album Partir avant. J’ai réchauffé le public pour Ariane Moffatt et les Sœurs Boulay. Ces dernières vont d’ailleurs monter sur scène après moi. Là, je vais pouvoir présenter mon matériel plus longtemps en tandem avec un batteur, Pete Pétel.»

Également le jeudi, Simon Kingsbury investira la terrasse de la bibliothèque Sylvain-Garneau, pendant que Jeffrey Piton, Dylan Perron et Élixir de Gumbo chanteront au Bagel Ste-Rose.

«Je suis pas mal fier de mon album Pêcher rien, confie l’ancien membre de Lac Estion, Simon Kingsbury. Ça fait longtemps que j’entends parler de Diapason et ce sera une première pour moi ici. J’aime l’ambiance détendue des festivals qui permet de rencontrer d’autres musiciens et des curieux de musique.»

Représentation lavalloise

Déménagée devant l’école Villemaire, la Scène Découverte accueillera principalement des groupes locaux dont North of The Border, Give Me Something Beautiful, Marc Gravel de Laval et La Greffe, un autre coup de cœur du comité d’écoute, le samedi 9 juillet.

«Nous développons un son rock alternatif après des débuts plus acoustiques, d’observer Mathieu Godin et Thomas Gosselin, deux anciens du Collège Laval faisant partie de North of The Border. Ça peut rappeler Coldplay. Ce sera notre première expérience de festival. Ce sera donc plaisant de jouer à la maison.»

«Nous sommes excités parce que nous avons tous grandi et habitons tous encore Laval, de continuer les membres de La Greffe, qui pratiquent un métissage extrême de styles musicaux. Plusieurs de nos chansons ont été composées sur les berges, soit le site du festival!»

Le vendredi 8 juillet, personne ne voudra rater la soirée la plus haute en énergie alors que se succéderont la découverte Rouge Pompier, Les Goules de Keith Kouna et le retour attendu de We Are Wolves. De leur côté, les vétérans Mononc’Serge et Pépé et sa guitare offriront de nombreux duos le dimanche 10 juillet, après la performance de Bolduc Tout Croche.

Salon, jeux et détente

En plus d’un Salon du vinyle et de la musique déjà plus gros aménagé dans l’école Villemaire, l’organisation a prévu la Plage Diapason, où des jeux et activités, tel le yoga et le stationnement d’embarcations sur la rivière des Mille Îles, seront prévus pour qui veut se détendre entre deux spectacles.

«L’important était de revenir gratuit, ce qui n’a pas été facile, d’ajouter Patricia Lopraino, directrice générale et artistique du Festival Diapason. Nous tenions aussi à des exclusivités nationales, de l’interaction entre artistes et public, ainsi qu’à maintenir notre mission depuis nos débuts, soit d’encourager la relève et musique émergente, ce qui constitue encore plus de 60 % de notre programmation.»

L’objectif 2016 est d’accueillir 12 000 festivaliers sur le site de la Berge des baigneurs, à l’arrière de l’église Sainte-Rose-de-Lima.

Information sur le Festival musical indépendant Diapason 2016: www.festivaldiapason.com.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page