Connectez-vous à nous

Sylvie Dufresne double championne canadienne de tir au poignet

Sports

Sylvie Dufresne double championne canadienne de tir au poignet

La femme forte, Sylvie Dufesne, a brillé en remportant un total de quatre médailles, dans la catégorie des 70 kilos, dont deux titres au Championnat national de tir au poignet tenu à Ottawa.

L’athlète de Chomedey a amorcé la compétition en force en décrochant la médaille d’or de la main gauche, dans la catégorie maître (40 ans et plus). Elle a eu le meilleur sur Johanne Lachance en grande finale.

Par la suite, elle a défendu avec brio son titre de championne canadienne de la main droite dans la catégorie maître (40 ans et plus). Encore une fois, elle a disposé de Johanne Lachance en finale.

Une main dans le dos

À vrai dire, Sylvie n’a pas connu la défaite en dix duels. Elle a été parfaite face à ses rivales, Johanne Langlois, Marie-Ève Picard et Johanne Lachance.

«J’ai eu des matchs faciles surtout de la main gauche. Ce n’est pas ma force pourtant. Cette victoire m’a donné confiance», avoue l’athlète de 41 ans. «J’ai fait de beaux matchs. Ça s’est beaucoup mieux déroulé cette année pour moi», ajoute-t-elle.

Vice-championne dans la catégorie ouverte

Sylvie affrontait une adversaire de taille en finale de la catégorie ouverte. Elle s’est avouée vaincue, de la main gauche et de la main droite, devant Chantal Leduc, de l’Ontario, en finale.

Elle reconnaît avoir manqué de technique face à sa coriace rivale. «Je pratique moins avec la courroie et mes doigts glissaient. Ça m’a coûté la victoire. Je savais qu’elle me donnerait du fil à retordre», assure celle qui avait le pouce bleu et écorché, après l’épuisante fin de semaine.

La championne du monde en titre (catégorie maître) «Nos matchs étaient interminables. Ça m’a vidée complètement. J’avais très chaud, car j’ai travaillé tellement fort pour tenter de mériter la victoire», ajoute-t-elle.

Sylvie, qui s’entraîne chez Atlantis et au Carrefour Multisports, a bien failli battre Leduc de la main droite. Le match s’est terminé 2 à 1 en faveur de la représentante de l’Ontario.

«Dans l’ensemble, je suis très heureuse de ma performance. J’aurais aimé revenir avec quatre médailles d’or, mais Chantal est vraiment forte», précise-t-elle.

Championnat du monde?

Avec son brio au Championnat canadien, Sylvie a le privilège de représenter le pays au prochain Championnat du monde qui se tiendra en décembre, au Kazakhstan.

«J’aimerais y aller, mais je ne veux pas partir seule. Je dois aussi me trouver des commanditaires», souligne la championne du monde en titre dans la catégorie maître. «Je veux également pouvoir y défendre mon titre. Je suis en très bonne condition physique», conclut-elle.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page