Connectez-vous à nous

Studio 300: une fusillade fait quatre blessés

Faits divers

Studio 300: une fusillade fait quatre blessés

Une fusillade a éclaté au Studio 300, situé au coin des boulevards Sainte-Rose et Curé-Labelle, le dimanche 18 décembre, vers 2h du matin. L’incident aurait fait quatre blessés, mais on ne craint pas pour leur vie. Dans la matinée, la police procédait à l’arrestation de trois suspects à Boisbriand.

Ce sont plusieurs témoins de la scène qui ont donné l’alerte en appelant le 911 vers 2h dans la nuit de samedi à dimanche. «Comme les appels mentionnaient des détonations et des coups de feu venant de l’intérieur de l’établissement, nous avons aussi envoyé deux véhicules de patrouille», explique Franco Di Genova, des Affaires publiques de la police de Laval. Arrivés sur les lieux, les cinq policiers ont constaté une certaine panique parmi les 150 personnes réunies à l’extérieur.

Quatre victimes

Mais ce n’est qu’une fois entrés dans le bar, que les policiers ont constaté que deux hommes de race blanche, âgés d’environ 25 ans, avaient été atteints par des projectiles à l’abdomen et qu’une femme également de race blanche et du même âge avait subi des coupures, dues à du verre brisé.

Quelques instants plus tard, le 911 recevait un autre appel pour une blessure par projectile d’une victime située au coin des boulevards Sainte-Rose et des Laurentides, une personne qui sortait probablement du même club.

Arrêtés à Boisbriand

Les clients témoins de la scène ont pu donner une description des trois suspects et de leur voiture aux policiers, qui ont de suite envoyé l’information à leurs homologues de la Rive-Nord et de la Rive-Sud.

«C’est la police de Boisbriand qui nous a contactés, car ils pensaient avoir retrouvé un véhicule correspondantà notre description», ajoute Franco Di Genova.

Quelques heures plus tard, trois suspects étaient arrêtés dans la municipalité, ils devaient être rencontrés par les officiers dimanche matin.

Enquête

Pour le moment, les policiers ne connaissent pas les raisons qui auraient poussé ces trois suspects à tirer au moins quatre coups de feu.

«Les bouteilles de bière brisées et la vitrine cassée qui ont causé les blessures de la femme laissent croire que deux groupes se seraient affrontés, possiblement», précise la police de Laval.

Pour l’instant, l’intersection des boulevards Sainte-Rose et Curé-Labelle sera fermée pour la matinée pour permettre aux policiers de poursuivre leur enquête. Des agents redirigent les conducteurs pour ne pas affecter la circulation.

Rappelons que l’établissement, qui venait de rouvrir ses portes, avait dû fermer après un incendie qui avait entièrement détruit le bâtiment en novembre 2003. Sa réouverture avait d’ailleurs suscité beaucoup de réactions, tant au sein de la population que de la part de la Ville, puisque celle-ci avait tout d’abord refusé d’accorder un permis de reconstruction aux propriétaires.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page