Connectez-vous à nous
Le nouveau maire élu Stéphane Boyer lors de son assermentation, le 13 novembre à l’hôtel de ville. Il est accompagné du directeur général de la Ville, Jacques A. Ulysse, et de la directrice du Service du greffe, Me Valérie Tremblay. (Photo gracieuseté)

Politique

Stéphane Boyer gonfle la taille du comité exécutif

(Mise à jour: 22 novembre, 16h08)

Élu le 7 novembre, le maire Stéphane Boyer présidera un comité exécutif formé de huit conseillers dont trois membres associés qui siégeront à mi-temps.

«J’ai décidé d’élargir un peu le comité exécutif pour mieux répartir certaines tâches», explique en entrevue au Courrier Laval le nouveau maire.

Par souci d’efficacité, les quatre membres réguliers seront désormais affectés directement à chacune des quatre Directions générales adjointes (DGA) à la Ville pendant que les trois autres élus assumeront la responsabilité de dossiers spécifiques, souligne Stéphane Boyer.

Il s’agit des conseillers Ray Khalil, Sandra Desmeules, Nicholas Borne et Christine Poirier accompagnés des membres associés Aline Dib, Sandra El Helou et Alexandre Warnet.

Le nouveau maire élu Stéphane Boyer lors de son assermentation, le 13 novembre à l’hôtel de ville. Il est accompagné du directeur général de la Ville, Jacques A. Ulysse, et de la directrice du Service du greffe, Me Valérie Tremblay. (Photo gracieuseté)

Numéro 2

Réélu dans Sainte-Dorothée pour un 3e mandat, Ray Khalil prend du galon, lui qui devient vice-président du comité exécutif (CE).

Il sera attaché à la DGA – Infrastructures dont relèvent les travaux publics, l’entretien des routes et le déneigement, l’ingénierie, le service de la gestion de l’eau et le Bureau des grands projets.

M. Khalil prend ainsi le relais de Stéphane Boyer qui agissait à titre de numéro 2 de l’administration Demers depuis la crise du printemps 2018, laquelle avait coûté le poste de vp à David De Cotis. C’est d’ailleurs ce qui avait permis à M. Khalil de faire son entrée au CE.

À l’instar de son collègue, Sandra Desmeules est reconduite à l’exécutif, elle qui y siège depuis la prise du pouvoir du Mouvement lavallois en 2013. L’élue de Concorde-Bois-de-Boulogne hérite des dossiers sous la houlette de la DGA – Services administratifs et corporatifs, notamment la sécurité publique, les finances municipales, les ressources humaines et les technologies de l’information.

Nicholas Borne, qui entame un 3e mandat dans Laval-Les Îles, rejoint les rangs des membres réguliers du CE. Il sera attaché à la DGA – Services de proximité, responsable de la culture, des loisirs, des sports et du développement social et communautaire. M. Borne sera également responsable des parcs et des grands événements.

Complète le quintette Christine Poirier, élue dans l’ancien fief de Stéphane Boyer. Dans Duvernay–Pont-Viau, la nouvelle recrue a d’ailleurs obtenu la plus écrasante majorité aux dernières élections en récoltant 72 % des suffrages exprimés. Mme Poirier sera jumelée à la DGA – Développement et aménagement du territoire, qui gère les Services de l’urbanisme, de l’environnement/écocitoyenneté et du développement économique.

Membres associés

Du côté des membres associés, Aline Dib, qui a gagné la confiance des électeurs de Saint-Martin pour une 3e fois successive, rejoint les rangs de ce comité décisionnel hautement stratégique. Développement social, relations interculturelles et services aux citoyens sont les responsabilités qui lui incombent.

Sa collègue Sandra El Helou, réélue pour un second mandat dans Souvenir – Labelle, hérite pour sa part des dossiers touchant les femmes, les jeunes, les aînés et les clientèles vulnérables, alors qu’Alexandre Warnet, nouvellement élu dans Laval-des-Rapides, se voit confier les dossiers liés à la transition écologique et la participation citoyenne.

Instigateur du mouvement citoyen Laval en transition et grand adepte de l’écocitoyenneté et de la lutte aux changements climatiques, M. Warnet avait été le tout premier candidat recruté par Stéphane Boyer, en avril dernier.

Des émoluments de 22 920 $ par année seront versés aux membres associés, alors que les membres réguliers du CE recevront 51 650 $ et le vice-président 77 100 $, ce qui s’ajoutera à leur salaire de conseiller municipal voisinant les 30 000 $.

Présidente du conseil

Par ailleurs, c’est la conseillère élue dans Marigot, Cecilia Macedo, qui présidera aux séances du conseil municipal. Elle succède à Christiane Yoakim, qui a occupé le poste au cours des huit dernières années.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page