Connectez-vous à nous

Stationnement alternatif: consultation citoyenne le 24 février

Actualités

Stationnement alternatif: consultation citoyenne le 24 février

RÉGLEMENTATION. Le conseiller indépendant Pierre Anthian veut entendre les Lavallois s’exprimer sur l’idée d’assouplir la réglementation municipale encadrant le stationnement alternatif dans les rues de Laval, entre le 1er octobre et le 30 avril.

Commentaires

L’élu de Laval-des-Rapides tiendra une consultation citoyenne le mardi 24 février, dès 19h, au Château Royal, où il sera question de stationnement alternatif intelligent (SAI).

«Je souhaite connaître l’avis de mes concitoyens, qu’ils soient pour ou contre», mentionne le principal intéressé, tout en soulignant la non-partisanerie de l’exercice.

Décision éclairée

Pierre Anthian, qui a pris soin d’inviter le maire et tous les conseillers, soutient que cette soirée d’échange permettra aux élus de prendre une «décision éclairée», le mois prochain.

Alors qu’il prévoit revenir à la charge en soumettant à nouveau son projet-pilote au conseil municipal du 10 mars, M. Anthian espère que tous voteront «dans l’intérêt de la population».

Essentiellement, il cherche, d’ici la fin de l’hiver, à mettre à l’essai le principe du SAI dans un secteur avoisinant une station de métro ou encore une gare de train de banlieue.

Rappelons qu’en décembre dernier, sa résolution fut battue à 17 voix contre 4, tous les élus du Mouvement lavallois, le parti au pouvoir, et le conseiller indépendant Jacques St-Jean ayant voté contre.

Taxes déguisées

Fervent partisan du stationnement alternatif intelligent, un système en application dans les arrondissements de Verdun et LaSalle, Pierre Anthian rappelle que cette solution consiste à lever l’interdiction de stationner en bordure de rue les jours où aucune opération-neige ni travaux d’entretien n’est prévue.

La réglementation actuelle, qu’il juge «extrêmement contraignante», servirait davantage «à renflouer les coffres de la Ville en dehors des périodes de déneigement».

À ce propos, la Ville a collé, l’an dernier, quelque 37 000 constats d’infraction, qui ont rapporté plus de 1,5 M$.

Le conseiller indépendant ajoute: «On pénalise les citoyens qui stationnent leur voiture sans nuire à personne, alors qu’on remorque plus de 50 000 véhicules nuisibles à nos frais à chaque année!»

Le maire réagit

Au dernier conseil, le maire Demers a décliné l’invitation de M. Anthian, lui rappelant qu’«un tel exercice ne doit pas être l’objet d’improvisation».

Le premier magistrat a aussi indiqué que la Direction générale est actuellement à revoir à la fois la politique du stationnement et la stratégie entourant le déneigement dans les rues de Laval et qu’un projet est attendu à l’automne en vue d’une application dès l’hiver prochain.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page