Connectez-vous à nous

Spectacle unique pour les 30 ans de la TCLCF

lidl opening times today

Actualités

Spectacle unique pour les 30 ans de la TCLCF

Représentant plus de 30 000 Lavalloises sur le territoire, la Table de concertation de Laval en condition féminine (TCLCF) marquera ses 30 ans d’existence en présentant, en grande première au Québec, le spectacle Contes à rebours, de l’artiste féministe française Typhaine D, le jeudi 21 mars, au Palace.

«Cette autrice, metteure en scène et comédienne rend la parole aux principales héroïnes des contes de fées de notre enfance, que ce soit Cendrillon, le petit Chaperon rouge ou Blanche-Neige, en réécrivant le narratif de ces récits traditionnels, indique Mari-Ève Surprenant qui coordonne les activités de la TCLCF depuis 15 ans. Elle était déjà venue il y a quelques années. On est contente de la faire découvrir aux Québécoises.»

«Typhaine D. met de l’avant les violences que subissent ces personnages féminins, subverti leur histoire et leur donne une nouvelle voix pour s’allier et s’émanciper, cela nous rejoint tout particulièrement», d’ajouter Stéphanie Pimparé, membre du Comité lavallois d’actions féministes  (CLAF) et stagiaire à la TCLCF.

Avant de repartir pour la France, l’artiste devrait se produire également en Estrie et au Saguenay.

Ce souper-spectacle annuel sera précédé d’un coquetel où il sera possible d’en apprendre davantage sur la TCLCF par le biais d’une exposition retraçant l’historique de sa lutte et son action. L’artiste visuel Nancy Vincent, ainsi que la musicienne Erin Leahy, performeront également en cours de soirée.

Marie-Ève Surprenant, coordonnatrice, Jeanne Reynolds, agente de développement, Valérie Lépine, agente de mobilisation, et Stéphanie Pimparé, stagiaire à la TCLCF. (Photo 2M.Media)

«Il s’agit d’un événement culturel et féministe incontournable pour la région.»

 – Fabiola Geneste, du Comité lavallois d’action féministe (CLAF)

Urgence et nécessité

La Table a été créée après des colloques mis sur pied par des organismes régionaux autour du 50e anniversaire du droit de vote des femmes dans la Belle Province.

«La TCLCF est née d’un besoin des femmes de se rencontrer et rassembler autour de problématiques les touchant, afin d’avoir une vision commune et travailler à l’amélioration de la qualité et des conditions de vie des femmes, tant aux plans social, économique et politique, rappelle Marie-Ève Surprenant. Le féminisme m’y a amenée, puis une volonté de lutter contre la violence et pauvreté vécues par des Lavalloises m’a interpelée.»

«Ses 30 ans ont été jalonnés de moments forts de militance et solidarité, continue Valérie Lépine, agente de mobilisation à la TCLCF. On peut penser, entre autres, à la Marche du pain et des roses, de 1995, et aux Marches mondiales des femmes ayant suivis. Je suis arrivée en 2015, voulant œuvrer à la défense collective des droits des femmes.»

Depuis sa fondation, la TCLCF a pris parti pour la lutte des femmes autochtones, mobilisation pour l’avortement libre, accessible et gratuit, en plus de revendiquer l’accès des Lavalloises à un centre de périnatalité et des services de sage-femme.

À l’heure actuelle, la Table compte une trentaine d’organismes membre de son regroupement.

Information sur le souper-spectacle «Contes à rebours», signé Typhaine D, le jeudi 21 mars, au Palace, boulevard Le Corbusier: www.tclcf.qc.ca.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page