Connectez-vous à nous

Shirley Théroux au 23e Symposium de Ste-Rose

Culture

Shirley Théroux au 23e Symposium de Ste-Rose

En plus des 90 artistes-peintres et sculpteurs qui animeront les sites disposés le long du boulevard Sainte-Rose, Shirley Théroux accueillera, du 26 au 29 juillet, les milliers de gens visitant le 23e Symposium de Ste-Rose, dans la patrie des Marc-Aurèle Fortin, Alfred Pellan et Frédéric Back.

L’an dernier, l’événement avait accueilli quelque 25 000 visiteurs venus de Laval et de partout dans la province, pour le plus grand plaisir des créateurs installés en cinq îlots jouxtant le couvent, presbytère, les écoles Villemaire et Latour, ainsi que le Centre d’art et la Galerie La Vieille Caserne, quartier général de l’organisme Rose-Art qui organise le symposium depuis ses débuts.

«C’est une belle occasion de rencontrer le public et d’autres artistes dans un cadre extérieur exceptionnel, souligne Shirley Théroux qui exposera une trentaine de toiles au rez-de-chaussée du Centre d’art Ste-Rose. C’est mon bonheur depuis toujours de rencontrer ainsi les gens.»

En 1981, Shirley Théroux avait expérimenté la peinture, «mais ma carrière artistique, de femme d’affaires et maman occupaient une place très importante dans ma vie et j’ai ainsi mis de côté ce grand désir», dit-elle. En 2010, elle décidera de s’y remettre et contactera son grand ami Tex Lecor qui lui servira de mentor. (Photo gracieuseté)

Avec Tex Lecor

Porte-parole de cette édition, la chanteuse et animatrice québécoise se réjouit du hasard qui a mis Claire Gauthier, ancienne présidente et membre du comité organisateur du Symposium de Ste-Rose, sur sa route l’hiver dernier sous le soleil de la Floride.

«En 2010, j’ai découvert la peinture en compagnie de mon ami et mentor, Tex Lecor, raconte Shirley Théroux. Je suis allé le voir avec ma première toile et il m’a encouragée et offert de peindre avec lui. Durant deux ans et demi, chaque mercredi, tempête, pas tempête, j’ai développé avec lui mon style abstrait, parfois un peu figuratif, axé fortement sur les couleurs.

«C’est un autre monde. C’est l’évasion, la création pure, totale. Je peins en m’inspirant de mes émotions du jour, du moment.»

Popularité constante

«Au Québec, nous sommes riches de nos artistes et sculpteurs. Leur immense talent m’impressionne. Ça prend juste le goût du beau pour venir ici.»

– Shirley Théroux, porte-parole du Symposium de Ste-Rose 2018

La présidence d’honneur sera assurée par le débuté provincial de Sainte-Rose, Jean Habel, pour une troisième année consécutive, lui qui expose dans ses bureaux une œuvre coup de cœur à chacune des éditions, avant de la remettre à la bibliothèque de l’Assemblée nationale, à Québec.

«Encore cette année, nous avons reçu 150 dossiers que l’on a confié à un jury de sélection indépendant, d’ajouter Carole Faucher, présidente de la Corporation Rose-Art. Il y aura une belle diversité et de la grande qualité encore cette année. Le public pourra d’ailleurs voter pour ses deux oeuvres coup de cœur qui seront en tirage pour notre édition 2019.»

En plus des diverses expositions et kiosques d’artistes, les visiteurs pourront s’initier à la peinture et apprécier la musique de deux chanteurs et guitaristes, Antonio Varano, chef propriétaire de La Trattoria et son complice Dany Bergeron. Notons que toutes les activités offertes sur le site seront gratuites.

Information sur le 23e Symposium de Sainte-Rose qui se tiendra du 26 au 29 juillet dans le Vieux-Sainte-Rose: www.roseart.ca.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page