Connectez-vous à nous

Shawn Foster publie son premier roman

Culture

Shawn Foster publie son premier roman

LECTURE. Shawn Foster, élève en cinquième secondaire à l’école Mont-de-La Salle, a publié son premier roman intitulé Local 013 aux Éditions La Plume d’Or, le 2 avril.

Commentaires

Shawn a écrit ce livre pour rendre hommage au 100e anniversaire de l’établissement du boulevard des Prairies.

Âgé de 17 ans, il a reçu un coup de pouce des enseignantes en français, Hélène Doré et Renée Duplessis, pour la correction de cet ouvrage de 100 pages.

«Elles ont lu mon livre et m’ont donné des commentaires constructifs, mentionne-t-il. C’était important pour moi de mettre des mots littéraires pour bien expliquer ce qui se passait dans les différentes situations.

«J’ai commencé à écrire au début de l’été. J’ai dédié mes vacances à mon roman», poursuit-il.

Roman policier

L’auteur raconte qu’un an après l’assassinat de Jessica, une série de meurtres étranges survient à l’école secondaire Mont-de-La Salle.

Après avoir enquêté, les forces policières n’ont procédé à aucune arrestation, ce qui laisse croire que les décès ne sont dus qu’à de purs accidents.

Qui est le meurtrier?

Or, pour Shawn et ses amis, tout porte à croire qu’un esprit maléfique en veut à certains élèves. Ces derniers, dont l’unique point en commun est d’avoir nui à l’une de leurs consœurs, perdront la vie dans des circonstances plutôt particulières et propres à chacun.

«Ce roman policier avec un mélange d’épouvante s’avère un bon suspense, précise Shawn Foster. Qui donc est le meurtrier? Il semble bien que la réponse se trouve au local 013. Oserez-vous y entrer?»

Québec et Montréal

Shawn participera au Salon du livre à Québec jusqu’au 9 avril. «J’ai bien hâte de rencontrer les gens. Des groupes d’élèves devraient également passer au Salon.»

Il présentera aussi son œuvre au prochain Salon de Montréal en novembre. Son livre est disponible en format numérique depuis le 2 avril et en librairie deux jours plus tard. Il aimerait bien figurer parmi les best-sellers, soit 3000 exemplaires écoulés.

Quels conseils pourraient-ils donner aux jeunes écrivains en herbe? «Il est important de corriger et de faire la relecture à plusieurs reprises. Il faut le faire vérifier pour qu’il soit parfait, car c’est difficile d’avoir une réponse positive des maisons d’édition», termine Shawn Foster.

Passion

L’écriture est une passion pour Shawn. Il a d’ailleurs publié une nouvelle aux Éditions La Plume d’Or quand il était en deuxième secondaire. Pas surprenant que l’adolescent ait décidé de poursuivre des études en communication au Collège Montmorency.

Shawn a écrit ce livre pour rendre hommage au 100e anniversaire de l’établissement du boulevard des Prairies.

Âgé de 17 ans, il a reçu un coup de pouce des enseignantes en français, Hélène Doré et Renée Duplessis, pour la correction de cet ouvrage de 100 pages.

«Elles ont lu mon livre et m’ont donné des commentaires constructifs, mentionne-t-il. C’était important pour moi de mettre des mots littéraires pour bien expliquer ce qui se passait dans les différentes situations.

«J’ai commencé à écrire au début de l’été. J’ai dédié mes vacances à mon roman», poursuit-il.

Roman policier

L’auteur raconte qu’un an après l’assassinat de Jessica, une série de meurtres étranges survient à l’école secondaire Mont-de-La Salle.

Après avoir enquêté, les forces policières n’ont procédé à aucune arrestation, ce qui laisse croire que les décès ne sont dus qu’à de purs accidents.

Qui est le meurtrier?

Or, pour Shawn et ses amis, tout porte à croire qu’un esprit maléfique en veut à certains élèves. Ces derniers, dont l’unique point en commun est d’avoir nui à l’une de leurs consœurs, perdront la vie dans des circonstances plutôt particulières et propres à chacun.

«Ce roman policier avec un mélange d’épouvante s’avère un bon suspense, précise Shawn Foster. Qui donc est le meurtrier? Il semble bien que la réponse se trouve au local 013. Oserez-vous y entrer?»

Québec et Montréal

Shawn participera au Salon du livre à Québec jusqu’au 9 avril. «J’ai bien hâte de rencontrer les gens. Des groupes d’élèves devraient également passer au Salon.»

Il présentera aussi son œuvre au prochain Salon de Montréal en novembre. Son livre est disponible en format numérique depuis le 2 avril et en librairie deux jours plus tard. Il aimerait bien figurer parmi les best-sellers, soit 3000 exemplaires écoulés.

Quels conseils pourraient-ils donner aux jeunes écrivains en herbe? «Il est important de corriger et de faire la relecture à plusieurs reprises. Il faut le faire vérifier pour qu’il soit parfait, car c’est difficile d’avoir une réponse positive des maisons d’édition», termine Shawn Foster.

Passion

L’écriture est une passion pour Shawn. Il a d’ailleurs publié une nouvelle aux Éditions La Plume d’Or quand il était en deuxième secondaire. Pas surprenant que l’adolescent ait décidé de poursuivre des études en communication au Collège Montmorency.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page