Connectez-vous à nous

Sensibiliser les entreprises à la conciliation travail-études

lidl opening times today

Actualités

Sensibiliser les entreprises à la conciliation travail-études

Bien que les employeurs lavallois d’étudiants accordent de l’importance à la réussite éducative des jeunes, ils devraient poser plus d’actions concrètes afin d’encourager leurs employés étudiants, selon un sondage de la firme Léger mandaté par le Réseau québécois pour la réussite éducative.

Les résultats du sondage témoignent que 69% des entreprises sondées à Laval et Montréal affirment accorder une grande importance à la réussite éducative de leurs employés étudiants.

Cependant, seulement 31% des répondants encouragent systématiquement ces derniers à persévérer.

Certains gestes sont posés de façon plus automatique par les répondants.  71% des employeurs valident les disponibilités avant d’élaborer des horaires et 65% sont flexibles lors des périodes d’examens.

Pénurie d’employés

Dans le contexte actuel de rareté de main-d’œuvre à Laval, les employeurs doivent faire face à des défis supplémentaires.

En effet, devant le manque d’employés, seulement 29% des répondants affirment qu’il est très facile d’encourager de jeunes employés à compléter leurs études.

Dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire, le 17 février, neuf entreprises lavalloises ont été honorées pour leur engagement envers la réussite de leurs employés.

«À Laval, nous sommes chanceux d’avoir un bassin d’entreprises qui collaborent avec le milieu scolaire, affirme Johanne Mc Millan, coordonnatrice du Regroupement lavallois pour la réussite éducative (RLPRE), par voie de communiqué. Il est important de les outiller afin qu’ils puissent contribuer à la réussite des jeunes tout en bénéficiant de la formation et qualification de leurs employés.»

Actions concrètes

Le Regroupement lavallois pour la réussite éducative croit que des gestes simples peuvent être posés par les entreprises pour aider les jeunes.

Les employeurs peuvent prendre quelques minutes pour discuter des aspirations professionnelles et s’informer des résultats scolaires.

Rembourser une partie des frais de scolarité ou mettre en place un programme de bourses de persévérance scolaire feraient aussi partie des solutions proposées. (D.V.)

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page