Connectez-vous à nous

Sénéchal claque la porte

Hockey

Sénéchal claque la porte

C’est terminé! La lune de miel entre le Rousseau-Sports de Laval et l’entraîneur Jean-François Sénéchal aura été de courte durée. Au lendemain de Pâques (5 avril), Sénéchal a fait parvenir un communiqué à la Ligue de hockey junior AAA du Québec et aux médias pour annoncer son départ de l’organisation pour bris de contrat.

Commentaires

«Je n’ai pas été payé depuis le mois de février par le nouveau propriétaire, Robert Naud, et du même coup, je mets un terme à mon association avec le Rousseau Sports. Mon contrat devait se terminer en 2011. J’ai remis mon dossier entre les mains de mon avocat», a-t-il lancé.

Sénéchal était associé à l’équipe depuis cinq ans. Si le Rousseau-Sports en était à sa première saison à Laval, Sénéchal a auparavant dirigé les Gladiateurs et Patriotes à Saint-Eustache et les Nordiques à Sainte-Thérèse. «Dans le hockey, on ne sait jamais ce qui peut nous arriver. Même si l’équipe avait été vendue, j’ai continué de travailler fort. Je trouve cela triste pour les joueurs, mais je n’ai pas à vivre cela avec toute mon expérience», a soutenu l’entraîneur. «Je conserve d’excellents souvenirs de l’organisation et souhaite beaucoup de succès à la nouvelle administration junior AAA», a-t-il ajouté.

Sans le savoir encore, le nouveau propriétaire, Robert Naud, a indiqué que Jean-François Sénéchal était toujours à l’emploi de l’équipe. «Tu me l’apprends qu’il a remis sa lettre de démission à la ligue. Je n’ai pas encore reçu cette lettre», a-t-il admis.

Du sable dans l’engrenage

À sa première année à Laval, la concession junior AAA aura donc éprouvé de nombreux ennuis tant sur la glace qu’à l’extérieur de la patinoire. Rappelons que le Rousseau-Sports n’a pas participé aux séries éliminatoires et n’a pas attiré les foules au vétuste Colisée de Laval. Éprouvant des ennuis financiers, le président et gouverneur Howard Romanado a dû vendre le Rousseau Sports à l’homme d’affaires, Robert Naud, en février. Puis, le club de hockey junior AAA a reçu la visite de malfaiteurs le dimanche 7 mars. L’organisation sportive s’est faite dérober tout l’équipement de hockey. Trois vétérans-joueurs, Marc-André Julien, Guillaume Brisebois et Nicolas Sigouin, ainsi que l’entraîneur Jean-François Sénéchal, n’avaient toujours pas reçu leur allocation.

M. Naud a été peu bavard sur le fait que les trois joueurs et son entraîneur n’avaient pas reçu leur rémunération. «C’est de la régie interne», s’est-il contenté de dire. Et la mise en demeure qu’aurait fait parvenir Sénéchal au nouveau propriétaire. «C’est encore de la régie interne.»

Même s’il a reçu plusieurs tuiles sur la tête depuis l’achat de l’équipe, M. Naud refuse de baisser les bras. «Nous tiendrons bientôt une conférence de presse. Nous aurons un nouveau logo, un nouveau nom. Attendez de voir le projet!», a-t-il dit. «Je devrais rencontrer le maire Vaillancourt sous peu», a conclu celui qui insiste pour dire qu’il est le seul propriétaire. On se souvient que le nom de Mario Éthier était associé à celui de Naud.

Des offres

Sénéchal a soutenu avoir déjà reçu quelques offres provenant des équipes du circuit Morency. «Je vais profiter des prochaines semaines pour écouter. Je prendrai une décision par la suite», a conclu Sénéchal qui dirige l’équipe de son fils, les Seigneurs des Mille-Îles, midget AA, qui se trouvent aux Championnats provinciaux de hockey sur glace.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page