Connectez-vous à nous

Saul Polo fait campagne pour le bois du Trait-Carré

Actualités

Saul Polo fait campagne pour le bois du Trait-Carré

À moins d’une semaine de la séance du conseil municipal devant sceller le sort du bois du Trait-Carré, le député de Laval-des-Rapides, Saul Polo, lance une campagne pour la préservation intégrale des 12 hectares formant le dernier espace vert du secteur le plus chaud du centre-ville.

Le 1er août, via ses comptes Facebook et Instagram, le député libéral exhorte les Lavallois à signer en ligne une lettre adressée au maire Marc Demers, lui demandant de renoncer à la vente de 55 % du boisé au Groupe immobilier FTQ.

«Une ville de l’ampleur de Laval, qui aspire à atteindre le statut de ville moderne et innovante, ne peut repousser du revers de la main toutes les graves répercussions qui découleraient de la disparition du bois du Trait-Carré et qui auraient un impact direct sur la vie des citoyens», écrit-il.

Adjoint parlementaire du ministre des Finances, Saul Polo dit «joindre sa voix à celle de milliers d’autres Lavallois» qui réclament la conservation intégrale de cet espace naturel situé au quadrant nord-est des boulevards du Souvenir et de l’Avenir.

Juste équilibre

«Un juste équilibre entre le développement urbain, qui demeure un levier économique important dans notre région, et la préservation de nos espaces verts se doit d’être mieux défini et défendu», fait-il valoir tout en rappelant les effets néfastes des îlots de chaleur sur la santé des citoyens.

À ce propos, le député ne manque de souligner la présence de 1200 aînés vivant dans les deux résidences pour personnes âgées bordant le bois du Trait-Carré.

«Il y a deux semaines et demi, plusieurs dizaines de citoyens de la résidence Oasis St-Martin dont le président du comité des résidents [Jean-Bernard Desrosiers] m’ont interpellé, précise M. Polo. C’est un enjeu qui les préoccupe.»

Cette prise de position dans le débat public est «cohérente avec les gestes posés dans le passé», soutient le principal intéressé qui, en 2016, avait donné son appui aux Amis du Boisé du Souvenir.

Incidemment, il y a un an jour pour jour aujourd’hui, l’administration Demers renonçait à son projet de parachèvement du boulevard du Souvenir à travers le boisé du même nom, conférant du coup un statut de conservation à cet espace naturel situé à la limite du centre-ville.

Les gens favorables à une conservation intégrale du bois du Trait-Carré sont invités à signer la lettre d’appui à www.boistraitcarre.com.

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page