Connectez-vous à nous
lidl opening times today

COVID-19

Satisfaction après la visite policière de 210 bars et restaurants

Alors qu’un reportage du Journal de Montréal sur une soirée festive au restaurant Lordia, dans Chomedey, fait la manchette, le Service de police de Laval (SPL) dresse un bilan positif de son opération en réponse à la demande du ministère de la Sécurité publique.

Chaque jour, une dizaine d’agents du SPL ont visité des établissements titulaires d’un permis d’alcool sur le territoire.

Dès le vendredi 18 septembre, 92 bars, restaurants et lieux de réception ont vu des policiers s’assurer qu’ils respectaient adéquatement le décret émis par la Sécurité publique.

«À l’exception de ce qui s’est passé au restaurant Lordia, on a constaté une belle mise en place des mesures sanitaires dans les 209 autres établissements licenciés visités par nos policiers.»

– sergente Geneviève Major, Service de police de Laval

Le lendemain, 70 établissements ont été visés, puis 48, le dimanche. Il était, entre autres, interdit aux bars, restaurants et microbrasseries de servir de l’alcool après minuit, et ce, qu’il y ait achat de nourriture ou non.

«De façon générale, le SPL a constaté une très bonne collaboration des endroits visités et n’a émis ni constat ni avertissement», d’affirmer la sergente Geneviève Major, porte-parole Service de police de Laval.

Cas unique

Le samedi 19 septembre, lors de la visite d’agents sur le coup de minuit au restaurant Lordia, situé boulevard Curé-Labelle et où se trouvaient plus de 200 personnes, ces dernières seraient aussitôt distanciées et se seraient assises à leur table, en mettant chacune leur masque au visage.

Tel que l’indique la sergente Major du SPL, le décret de la Sécurité publique demandait justement la collaboration des citoyens lors des diverses interventions.

Les gens ayant alors obtempéré aux exigences sanitaires, les policiers ont quitté rapidement sans émettre de constat d’infraction.

Toutefois, tel que l’a rapporté le quotidien montréalais et qu’il est possible de voir sur des photographies captées durant l’événement, la fête a repris de plus belle une heure plus tard, de nombreuses personnes faisant fi des règles de distanciation et du port obligatoire du couvre-visage.

Également, de l’alcool et du tabac auraient été vendus et consommés après minuit. À la suite de ce constat, le SPL en a saisi la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec.

Quant aux gestes contrevenant au décret de la Sécurité publique, le SPL a déposé une plainte auprès du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui décidera ou non d’émettre un constat d’infraction dans ce cas précis.

Maire reconnaissant

Rappelons qu’appelée OSCAR (Opération Systématisée Comportements À Risque), cette opération panquébécoise cherchait à identifier les endroits où il pourrait y avoir des problèmes de respect des règles sanitaires et y intervenir, le cas échéant.

Laval était l’une des régions les plus particulièrement visées, ayant désormais atteint le palier orange, aussi désigné comme palier d’alerte, puisqu’on y constate une nette recrudescence du nombre de personnes infectées par la COVID-19 depuis quelques semaines.

«Depuis six mois, nos policiers participent activement à limiter la propagation de la COVID-19 dans la communauté, a souligné le maire Marc Demers, via communiqué. Je tiens à remercier les citoyens, commerçants et policiers de leurs efforts. Il est de la responsabilité de chacun de continuer à être vigilant et respecter les consignes de santé publique. Nous avons tous un rôle important dans la lutte contre le coronavirus.»

Notons qu’au Québec, c’est plus de 2200 établissements qui ont été visités dans le cadre d’OSCAR.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page