Connectez-vous à nous

Sarah Jane en finale du concours Landmark

Culture

Sarah Jane en finale du concours Landmark

Sarah Jane Bois Laroche montera sur la scène du Club Soda le samedi 15 février afin de prendre part à la finale du concours Landmark, un événement pancanadien ouvert aux auteurs-compositeurs-interprètes.

Commentaires

La chanteuse de Duvernay sera la seule artiste solo à participer à cette finale, après s’être classée deuxième lors d’une demi-finale tenue le 24 novembre. Elle sera accompagnée de quatre musiciens, deux danseurs et trois choristes.

«Cela fait deux ans que je me consacre entièrement à ma carrière en musique, étape par étape, raconte celle qui évolue sous son prénom. Ce concours fait du bien, car ça me permet de sortir enfin du studio et montrer à tout le monde qui est vraiment Sarah Jane!»

Le lauréat de la soirée obtiendra un enregistrement en studio, le tournage d’une vidéo, des rencontres avec des producteurs et deux prestations dans une salle de Toronto.

Matériel original

Pour l’occasion, Sarah Jane interprétera six de ses compositions, dont elle signe les textes et musique en compagnie d’une équipe de création. Dans Tell Me, son premier extrait sorti à l’été 2012, elle exprime le propos d’une jeune femme amoureuse blessée par l’attitude de son copain, réclamant de lui franchise et respect.

Son nouveau titre, On est amoureux, qui joue sur les ondes d’une vingtaine de stations radiophoniques un peu partout au Québec, est de style pop-rock, celui que préconise l’auteure-compositrice-interprète.

«C’est une chanson d’espoir amoureux, observe-t-elle. Je veux amener de la joie aux gens, les faire sourire. Ça s’éloigne de mon ton habituel, plus dramatique. Je vais aussi offrir Liberté, une pièce coécrite avec un artiste français bien connu, Makassy, qui viendra chanter avec moi pour le concours. C’est tout un honneur!»

De Varsovie à Laval

Sarah Jane a grandi dans Pont-Viau, fréquentant notamment l’école Léon-Guilbault, avant que ses parents ne déménagent en Pologne pour leur travail. C’est dans une école secondaire américaine de Varsovie que la jeune femme, aujourd’hui âgée de 25 ans, découvrira qu’elle possède une voix qui retient l’attention.

«J’avais mon idole de toujours, Selena, la jeune chanteuse hispanophone dont j’ai toujours admiré le côté très humble et humain, dit-elle. Je me reconnaissais dans sa voix chaleureuse et son côté proche des gens.»

Avec les encouragements de ses professeurs de musique, elle recrutera ses meilleurs camarades de classe pour fonder un groupe de rock. La formation joue les succès de No Doubt, Blink 182, Offspring et cie. À 12 ans, elle écrira sa première chanson. En 2007, Sarah Jane prêtera sa voix à l’un des plus grands centres commerciaux d’Europe, Magnolia Park. Elle interprètera en français la chanson-thème d’une campagne publicitaire. Le visage de la jeune artiste se retrouvera ainsi partout dans la ville de Wroclaw, la chanson étant distribuée à plus de 75 000 exemplaires.

Rêve de toujours

À son retour en sol québécois, alors âgée de 17 ans, elle retrouvera le milieu scolaire avec le Collège Letendre et l’école secondaire Mont-de-La Salle, avec toujours son rêve en tête: une carrière bilingue en musique. Ce qui la mènera à mettre sur pied une équipe de production qui la soutien dans sa démarche.

Information sur la carrière de Sarah Jane: www.sarahjaneofficial.com.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page