Connectez-vous à nous

Santé Canada approuve un médicament contre le cancer du poumon

lidl opening times today

Santé

Santé Canada approuve un médicament contre le cancer du poumon

La société Bristol Myers Squibb (BMS) Canada annonce l’approbation par Santé Canada d’un traitement de deux cycles de bichimiothérapie à base de platine chez les patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC). 

Contrairement aux traitements oncologiques classiques, qui ciblent directement la tumeur, l’immuno-oncologie permet d’activer le système immunitaire de l’organisme pour l’aider à reconnaître les cellules cancéreuses et les attaquer.

Cette approbation marque l’arrivée sur le marché du premier traitement du CPNPC associant une bithérapie immuno-oncologique et une chimiothérapie de durée limitée au Canada.

«Le CPNPC demeure la forme de cancer du poumon la plus répandue, affirme le Dr Kevin Jao, professeur adjoint à l’Université de Montréal et oncologue médical à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Grâce à cette approbation, les patients admissibles auront désormais la possibilité d’obtenir la nouvelle bithérapie immuno-oncologique qui offre un taux de survie à plus long terme.»

L’étude

L’approbation de Santé Canada est fondée sur les résultats de l’essai clinique de phase III.

L’étude a satisfait tant à son critère d’évaluation principal qu’à ses critères d’évaluation secondaires clés, démontrant une meilleure survie globale et meilleure survie sans progression.

Le taux de réponse global serait supérieur avec la bi-immunothérapie combinée à une chimiothérapie limitée par rapport à la chimiothérapie seule.

«Depuis plus de quatre ans, ce traitement est devenu la première immunothérapie dont l’usage a été approuvé chez les patients traités antérieurement, marquant ainsi une nouvelle ère et transformant le traitement du CPNPC, déclare Al Reba, Directeur général, BMS Canada. Nous nous engageons à poursuivre la recherche d’approches innovantes en matière de traitement du cancer du poumon afin de pouvoir continuer à fournir les bons médicaments aux patients et à améliorer leur qualité de vie et leurs chances de survie.»

Les essais cliniques pivots en oncologie fréquemment menés à l’échelle internationale sont de plus en plus importants pour évaluer l’innocuité et l’efficacité des médicaments anticancéreux en vue de leur approbation par les différentes autorités. (D.V.)

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page